•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

La CAQ veut s'attaquer au « gaspillage » de fonds publics

Éric Caire

La CAQ estime pouvoir économiser, au bout de quatre ans, 800 millions de dollars par année.

Photo : La Presse canadienne / Jacques Boissinot

Radio-Canada

La Coalition avenir Québec (CAQ) juge que le gouvernement québécois gaspille actuellement des fonds publics et le parti propose quatre mesures pour y remédier et ainsi économiser plusieurs centaines de millions de dollars par année.

Le député caquiste Éric Caire, ainsi que les candidats Youri Chassin et Alice Khalil, étaient en conférence de presse dimanche matin pour énoncer les engagements de leur parti qui permettront, selon eux, de mieux gérer les finances publiques.

La CAQ suggère entre autres de regrouper les centres de traitement informatique, de numériser les services administratifs du gouvernement et de réduire les coûts d'approvisionnement en biens et services.

« On se tire dans le pied; tout ce monde-là s'enfarge mutuellement, avec le joyeux résultat qu'année après année, la vérificatrice générale dit que le [Centre de services partagés du Québec] ne livre pas la marchandise, et avec l'impression qu'au gouvernement du Québec, c'est impossible de réussir un projet en informatique », a déclaré M. Caire en parlant de l'organisme chargé d'assurer divers services gouvernementaux, y compris des services informatiques.

La formation politique souhaite abolir le CSPQ et le remplacer par un autre organisme qui aura pour mandat de réduire les dépenses dans différents ministères et organismes.

Autre proposition : le parti veut que le gouvernement cesse de s'astreindre uniquement au critère du plus bas soumissionnaire et tienne aussi compte de la qualité et d'autres variables lorsque vient le temps d'octroyer des contrats lors d'appels d'offres.

Enfin, on souhaite instaurer une logique d'« amélioration permanente » au sein de l'appareil gouvernemental pour accroître l'efficacité des services publics et ainsi en réduire les coûts.

La CAQ prévoit que ces changements permettront d'économiser au bout de quatre ans 800 millions de dollars par année.

Avec les informations de Marie-Claude Morin

Avec les informations de La Presse canadienne

Politique provinciale

Politique