•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Les syndiqués de Radio-Canada rejettent l'entente de principe

L'immeuble de Radio-Canada
La Maison de Radio-Canada Photo: Radio-Canada / Audrée Favreau-Pinet
Radio-Canada

Les membres du Syndicat des communications de Radio-Canada (SCRC) ont rejeté samedi à 56 %, l'entente de principe conclue quelques jours auparavant avec le diffuseur public.

Réunis en assemblée générale au Palais des congrès de Montréal, les syndiqués devaient se prononcer sur un projet de convention collective concrétisant la fusion de trois regroupements d'employés, soit le SCRC, le Syndicat canadien de la fonction publique (SCFP, section locale 675) et le Syndicat des techniciens et artisans du réseau français (STARF-SCFP 5757).

Les trois conventions collectives sont échues depuis plusieurs années.

Au cours des derniers jours, des appels au rejet de l'entente avaient été lancés, notamment en raison du traitement réservé aux employés temporaires.

Réagissant par voie de communiqué, la direction de CBC/Radio-Canada s'est dite « très déçue » du résultat, mais s'engage à « continuer de rechercher une entente qui permettra à l'organisation de demeurer compétitive et pertinente [...] ».

Du côté du syndicat, on prévoit « revenir sur tous les enjeux qui ont été soulevés » et retourner « dès que possible » à la table de négociation.

Relations de travail

Société