•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Déchets de plastique : Ottawa veut améliorer la santé des océans

Des débris jonchent les berges d'Haïti
De nombreuses plages du monde voient leurs berges polluées par des débris de plastique, comme celle-ci à Haïti. Photo: La Presse canadienne / Timothy Townsend

En ce Jour de la Terre, le gouvernement fédéral invite les Canadiens à soumettre des idées pour s'attaquer au problème des déchets de plastique dans l'environnement.

La ministre fédérale de l'Environnement et du Changement climatique, Catherine McKenna, a lancé ce dialogue dimanche, à Eastern Passage, en Nouvelle-Écosse.

Le fédéral entend consulter les Canadiens, les Autochtones, l'industrie, les municipalités, les organismes sans but lucratif, les établissements de recherche, et travailler avec les provinces et les territoires pour que les plastiques soient réutilisés au lieu d’aboutir dans les sites d’enfouissement ou dans l’environnement.

Catherine McKenna veut ainsi souligner que le gouvernement est à la recherche de solutions pour améliorer la santé de nos océans, un thème prioritaire du prochain sommet du G7, qui se tiendra dans Charlevoix en juin.

Catherine McKenna marche sur la plage avec d'autres gens en déposant des déchets dans de grands sacsLa ministre Catherine McKenna (au centre) a participé à une corvée de nettoyage de rivage dans la région d'Eastern Passage. Elle demande aux Canadiens de faire le même geste et de réfléchir à l'utilisation des sacs de plastique à usage unique. Photo : Radio-Canada

Ottawa recherche notamment des idées en matière de conception et de production durables. L’intention est de modifier la façon dont nous concevons les plastiques afin d'augmenter leur durée de vie et d'éliminer les déchets. Il s’agit aussi d’améliorer la façon dont nous recueillons et gérons les plastiques à la fin de leur cycle de vie.

Des mesures fermes réclamées contre le plastique

Mark Butler, du Centre d'action écologique à Halifax, veut des engagements plus fermes du fédéral, comme une interdiction complète des sacs de plastique dans le pays.

« C’est sûr qu’on a besoin de beaucoup plus que des sites web ou des nettoyages de plages. Nous avons besoin de règles, d’actions concrètes contre le plastique. J’espère et je crois qu’ici, en Nouvelle-Écosse, nous allons faire des choses plus concrètes qui vont absolument réduire la quantité de plastique qu’on trouve sur nos plages et partout », affirme Mark Butler.

De son côté, Greenpeace Canada réclame un cadre national pour réguler la production, la vente et la récupération du plastique à usage unique par les grandes entreprises.

La porte-parole de l'organisme, Loujain Kurdi, affirme notamment qu'il y a 10 000 tonnes de plastique dans les Grands Lacs, et que 85 % de nos oiseaux marins au Canada ont ingéré du plastique.

Mme Kurdi insiste sur l'urgence d'en faire davantage pour le gouvernement canadien, afin qu'il ne soit pas parmi les derniers pays à agir sur ce problème-là.

Avec des informations de Stéphanie Blanchet, et d'Emma Davie de CBC

Avec les informations de CBC, et La Presse canadienne

Protection des écosystèmes

Environnement