•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Dernier hommage à Barbara Bush, pilier d'une dynastie politique

Le récit d’Ève Couture
Agence France-Presse

Anciens présidents, famille et amis ont rendu samedi à Houston un dernier hommage à l'ancienne première dame des États-Unis Barbara Bush, décédée mardi à l'âge de 92 ans et qui fut le pilier d'une des plus grandes familles politiques du pays.

Barbara Bush laisse derrière elle son mari, George H. W. Bush, 93 ans, président de 1989 à 1993, cinq enfants, dont George W. Bush, président de 2001 à 2009, 17 petits-enfants et sept arrière-petits-enfants.

« Barbara Bush a rempli nos vies de rires et de joie », a dit l'un de ses fils, Jeb, ancien gouverneur de la Floride et candidat aux primaires républicaines pour la présidentielle de 2016.

Il a pris la parole pour la famille, près du cercueil recouvert d'une draperie blanche et dorée, placé devant l'autel dans l'église épiscopale Saint-Martin de Houston, au Texas.

Elle était notre professeure et notre modèle dans notre façon de vivre une vie avec un but et un sens.

Jeb Bush, ancien gouverneur de la Floride
M. Bush faisant l'éloge de sa mère.L'ex-gouverneur de la Floride Jeb Bush a pris la parole au nom de sa famille. Photo : Reuters / David J. Phillip

« La motivation de Barbara pour aider les autres n'a jamais été pour son propre intérêt, mais pour donner de l'amour et du soutien à ceux qui en avaient besoin », a affirmé dans son hommage Susan Baker, l'épouse de l'ex-chef de la diplomatie James Baker, qui a servi George Bush père.

Un millier d'invités, parmi lesquels les anciens couples présidentiels démocrates Barack et Michelle Obama et Bill et Hillary Clinton, ont assisté à cette cérémonie remplie d'émotion et retransmise en direct par les grandes chaînes de télévision.

L'actuelle première dame Melania Trump était aussi présente aux côtés des Obama pour représenter Donald Trump.

George W. Bush pousse le fauteuil roulant de son père; les cinq autres son assis et vus de dos.George W. et George H.W. Bush passent devant Hillary et Bill Clinton, Michelle et Barack Obama ainsi que Melania Trump. Photo : Reuters / David J. Phillip

M. Trump a souhaité éviter les « perturbations » qui auraient été causées par les mesures de sécurité supplémentaires que sa présence aurait nécessitées, ainsi que par respect pour la famille Bush, selon la Maison-Blanche.

Donald Trump a toutefois assuré samedi sur Twitter être « en pensées et en prières avec toute la famille Bush ».

« Aujourd'hui, le monde a rendu hommage à une femme d'une personnalité et d'une grâce incontestables », a assuré dans un communiqué Melania Trump, saluant « la vie remarquable [de Barbara Bush] comme mère, épouse et courageuse première dame ».

Même si des présidents américains en exercice ont déjà préféré ne pas assister aux funérailles de personnalités, le milliardaire républicain n'est pas en bons termes avec les Bush, qui ne l'avaient pas soutenu alors qu'il était candidat à la présidentielle de 2016.

Le convoi funéraire devait ensuite rallier College Station, à 140 km de Houston, où Barbara Bush devait être enterrée sur le site de la Bibliothèque présidentielle de son époux.

Une foule est assemblée le long d'un ruban jaune; plusieurs drapeaux des États-Unis sont visibles.De nombreuses personnes qui voulaient saluer Barbara Bush une dernière fois ont regardé passer le cortège funèbre. Photo : Reuters / Tamir Kalifa

Une première dame appréciée

Barbara Pierce est née en juin 1925 dans l'État de New York.

Elle a rencontré George H. W. Bush à 16 ans avant de l'épouser en 1945 et s'installer au Texas, terre d'adoption de la famille Bush.

Leur mariage de 73 ans est la plus longue union présidentielle de l'histoire américaine.

George H. W. Bush, qui avait été le vice-président de Ronald Reagan avant d'être lui-même président, est atteint de la maladie de Parkinson, ce qui le contraint depuis plusieurs années à se déplacer en fauteuil roulant.

Plan moyen du couple.Barbara et George H. W. Bush en octobre 2006. Leur mariage aura duré 73 ans. Photo : Reuters / Kevin Lamarque

Barbara Bush incarnait dans l'imaginaire collectif américain la pudeur et l'élégance, par ses manières douces, ses cheveux blancs, son collier de perles et son style très guindé. Elle était également appréciée dans tous les camps politiques grâce à son approche diplomatique et sa disposition à trouver des compromis. L'ex-première dame avait créé une fondation portant son nom qui lutte contre l'analphabétisme.

Mme Bush souffrait depuis plusieurs années de problèmes de la thyroïde. Sa santé s'était récemment détériorée et elle avait choisi de finir ses jours dans la maison familiale de Houston.

Elle restera dans l'Histoire comme l'une des deux seules femmes à avoir à la fois épousé et donné naissance à un président américain. L'autre est Abigail Adams, femme du deuxième président John Adams, et mère du sixième, John Quincy. Elle est morte en 1818.

Le cercueil de Mme Bush est porté hors de l'église.Barbara Bush devait être enterrée peu après la cérémonie sur le site de la Bibliothèque présidentielle George H. W. Bush. Photo : Reuters / Richard Carson

Politique américaine

International