•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Bornes de recharge : le PQ estime que le gouvernement ne va pas assez loin

Une voiture électrique en train d'être rechargée.

Une voiture électrique en pleine recharge (archives)

Photo : Radio-Canada

Radio-Canada

Le premier ministre du Québec, Philippe Couillard, a annoncé vendredi l'installation de 1130 nouvelles bornes de recharge électrique dans la province. Actuellement, il y en a 1370 au Québec. Le député péquiste, Sylvain Gaudreault, estime que « c'est de la poudre aux yeux ».

Un texte de Mélissa Savoie-Soulières

Le député de Jonquière estime qu’il faudrait 2000 bornes de recharge rapide pour combler les besoins des automobilistes qui conduisent des véhicules électriques. Ces bornes permettent de recharger les voitures en 30 à 45 minutes, alors qu’une borne habituelle permet de le faire en 7 à 8 heures.

« La revendication des 11 000 signataires des pétitions que j’ai déposées à l’Assemblée nationale, c’est 2000 bornes de recharge rapide. Le premier ministre, vous le remarquerez dans son allocution, n’a jamais fait la distinction entre les deux [normale et rapide]. Il y aura un nombre de bornes de recharge rapide, mais on ne sait pas combien », déplore Sylvain Gaudreault.

Pour tout le Québec, ce projet coûterait environ 110 millions de dollars, selon les estimations du député. Il croit qu’une partie devrait être financée par le Fonds vert.

Chaque borne de recharge rapide coûte entre 50 000 $ et 60 000 $.

Le député du Parti québécois dans Jonquière, Sylvain Gaudreault, lors d'une allocution en mars 2018Agrandir l’image (Nouvelle fenêtre)

Le député du Parti québécois dans Jonquière, Sylvain Gaudreault

Photo : Radio-Canada / Priscilla Plamondon Lalancette

D’ailleurs, dans la région du Saguenay-Lac-Saint-Jean, Sylvain Gaudreault souhaite qu’il y ait plus de bornes à recharge rapide.

Il croit qu’il en faudrait plusieurs au Saguenay, mais aussi partout autour du lac Saint-Jean pour permettre de développer la région, notamment dans le domaine du tourisme.

« Il faudrait en avoir d’autres à Saguenay, mieux situées que dans le fin fond du boulevard Talbot. Ça en prendrait tout le tour du lac Saint-Jean. Il faudrait en placer pour, imaginez, faire le tour du Saguenay-Lac-Saint-Jean sans avoir à se questionner si on va pouvoir se recharger », explique Sylvain Gaudreault.

C’est ce que la Gaspésie a fait. Eux, ils ont misé là-dessus pour attirer le tourisme.

Sylvain Gaudreault, député de Jonquière

Rappelons que le gouvernement du Québec souhaite qu’il y ait 100 000 véhicules électriques sur les routes de la province en 2020. En ce moment, il y en a 25 000.

Saguenay–Lac-St-Jean

Politique provinciale