•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Google veut revamper la messagerie texte Android

Un homme consulte son téléphone cellulaire.
Google a abandonné l'idée de lancer une nouvelle application. Photo: iStock / Blackzheep
Radio-Canada

Après plusieurs essais infructueux destinés à rendre l'expérience de messagerie texte plus plaisante pour les utilisateurs d'Android, Google tente maintenant de mettre en place des partenariats avec des entreprises de télécommunications du monde entier pour offrir un service comparable à celui de ses compétiteurs (Apple et Facebook, entre autres).

C’est ce que révèle un long reportage exclusif publié vendredi par le média spécialisé en technologie The Verge. Plutôt que de lancer une nouvelle application comme Allo (qui s'est révélée un échec cuisant), Google veut améliorer celle fournie par défaut sur la majorité des appareils utilisant son système d’exploitation.

Pour y arriver, le géant du web veut convaincre les entreprises de télécommunications du monde entier d’adopter « Chat », le surnom donné au service de messagerie Rich Communication Services (RCS), pour remplacer le traditionnel – et archaïque – SMS.

Cela permettrait de proposer des fonctionnalités plus avancées, comme la publication de GIF, la confirmation de lecture des messages ou l'emploi de symboles pour indiquer qu’un message est en cours de rédaction, par exemple.

Fini les frais de SMS pour les messages envoyés au moyen de ce nouveau standard de communication : le forfait de données des utilisateurs serait plutôt mis à contribution. Si le récipiendaire du message n’a pas un appareil compatible ou ne fait pas affaire avec un fournisseur qui utilise le service « Chat », le texto sera toutefois envoyé par SMS.

Contrairement aux messages envoyés sur l’application concurrente d’Apple, iMessage, ou sur WhatsApp (un service de messagerie qui appartient à Facebook), les messages envoyés sur ce nouveau service ne seront pas encryptés.

Jusqu’à maintenant, 55 grandes entreprises de télécommunications mondiales – dont Bell, Rogers et Telus – et 11 fabricants de téléphones intelligents (parmi lesquels on trouve Samsung, LG, Huawei et HTC) prévoient devenir compatibles, ou le sont déjà, avec le service RCS (surnommé « Chat » par Google).

Le déploiement à l’échelle mondiale de nouvelles fonctionnalités dépendra de chaque fournisseur de services et des fabricants de téléphones cellulaires. Il n’est pas encore clair si Apple supportera le service sur son application iMessage.

Avec les informations de The Verge, et BBC

Téléphones intelligents

Techno