•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Le Parti conservateur en mode électoral dans Chicoutimi-Le Fjord

Deux hommes sourient à la caméra. Il sont tous les deux habillés d'un complet bleu.
Le chef Andrew Scheer est accompagné de son candidat dans Chicoutimi-Le Fjord Richard Martel Photo: Radio-Canada / Lynda Paradis

Le candidat conservateur pour l'élection partielle dans Chicoutimi-Le Fjord Richard Martel a inauguré son local électoral vendredi.

Pour l’occasion, le chef du parti Andrew Scheer était dans la région pour appuyer son candidat.

« Je suis ici pour préparer l’équipe, pour donner mon soutien. Notre candidat est très très bien connu ici dans la région et a déjà une réputation excellente. J’espère qu’on va pouvoir profiter de son profil et de son expérience », explique le chef du Parti conservateur du Canada.

Andrew Scheer déplore que le premier ministre Justin Trudeau tarde à déclencher l’élection partielle rendue nécessaire par la démission du député libéral Denis Lemieux, en novembre dernier.

Un défi de taille pour les conservateurs

La dernière fois que le Parti conservateur a fait élire un député dans Chicoutimi-Le Fjord était en 1997. Malgré tout, Andrew Scheer a bon espoir que son candidat remporte l’élection partielle.

« C’est clair que c’est un grand défi pour notre parti de gagner un siège ici, mais nous avons une bonne base. J’ai trouvé que pendant mes voyages au Québec, enjeu par enjeu, les Québécois et Québécoises partagent les mêmes valeurs que le Parti conservateur. Ils veulent avoir une frontière plus forte, ils veulent arrêter la situation avec les migrants illégaux, ils veulent réduire les impôts. Alors je pense que nous avons une opportunité », ajoute le chef du Parti conservateur.

Saguenay–Lac-St-Jean

Politique fédérale