•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Un projet pilote sur le ratio patients/infirmière à l'hôpital d'Amos

Centre hospitalier d'Amos
Centre hospitalier d'Amos (archives) Photo: Radio-Canada / Émélie Rivard-Boudreau

L'unité de chirurgie du Centre hospitalier d'Amos prendra part à la deuxième phase du projet sur les ratios de patients par professionnelle en soins dès ce printemps.

Avec les informations d'Émilie Parent-Bouchard

Ce projet conjoint du ministère de la Santé et de la Fédération interprofessionnelle de la santé du Québec a pour objectif d'alléger la charge de travail des infirmières de manière à assurer des soins plus sécuritaires à la population.

Le Centre intégré de santé et de services sociaux de l'Abitibi-Témiscamingue précise que le choix de l'unité de chirurgie d'Amos a été retenu parce qu'il s'agit de l'unité où il y a la plus grande diversité et le plus grand volume d'interventions chirurgicales dans la région.

« Présentement, c'est environ 12 patients par équipe de soins. Ce qu'on regarde, à ce qu'on sait présentement, c'est entre sept et neuf, avec la possibilité que, si c'est une unité mixte, on augmente de deux usagers par équipe de soins. On va avoir ces détails-là lorsqu'on va avoir notre rencontre de pré-déploiement », explique la directrice des soins infirmiers, Evelyne Grenier-Ouimette.

Une initiative saluée

La FIQ salue le déploiement de cette initiative à Amos, où elle juge que la réorganisation des services menée par le CISSS de l'Abitibi-Témiscamingue a été difficile.

« C'est une super bonne nouvelle. Je pense qu'au niveau du contexte, il y a peut-être un bel avantage à Amos, où on sait qu'au niveau de la chirurgie, il y a eu une bonne réorganisation. Ç'a été difficile, on en sent encore les soubresauts. Je suis pas mal confiant qu'au niveau des ratios, on va pouvoir trouver un rapport où les professionnels de la santé vont voir un gain », estime le vice-président de la FIQ en Abitibi-Témiscamingue, Michael Bouchard.

Il ajoute espérer que, dans le contexte actuel de négociations avec l'employeur, ces nouveaux ratios pourront être étendus à l'ensemble des professionnelles de soins de la région.

En tout, 17 établissements dans toutes les régions de la province doivent participer au projet sur les ratios professionnelles en soins/patients.

Abitibi–Témiscamingue

Hôpitaux