•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Québec veut stimuler le verdissement des terrains privés

Dévoilement d’une œuvre d’art en présence du maire de Québec, Régis Labeaume, et de représentants de la Fondation Cowboys Fringants et de ses partenaires.
La Ville de Québec s’associe à la Fondation Cowboys Fringants pour encourager la plantation d’arbres sur son territoire. Photo: Radio-Canada

La Ville de Québec s'associe à la Fondation Cowboys Fringants pour encourager la plantation d'arbres sur son territoire.

Le programme « Demain la forêt » vise à favoriser les initiatives de verdissement sur des terrains privés, qu’il s’agisse de ruelles, de parcs industriels ou de terrains à vocation commerciale. L’idée vient de la fondation du groupe les Cowboys Fringants, qui est associée au projet.

« On veut planter des arbres additionnels. La Ville a un plan, mais nous, on veut mobiliser le citoyen, le [propriétaire de terrain privé] pour pouvoir en planter davantage », explique le bassiste du groupe et président de la fondation, Jérôme Dupras.

Les terrains privés représentent entre 70 % et 80 % de la superficie de la ville de Québec. La municipalité croit que le programme « Demain la forêt » lui permettra d’accélérer ses efforts de végétalisation. Québec veut faire passer son indice de canopée de 32 % à 35 %.

La qualité avant le nombre

La Ville versera 100 000 $ annuellement au programme de plantation d’arbres, et ce, au cours des 3 prochaines années.

Afin d’assurer le maintien de la biodiversité, différentes essences d’arbres seront plantées.

L’idée, ce n’est pas de dire : "On va en planter 10 000 ou 40 000." On veut planter les bons arbres aux bons endroits. Donc, c’est un programme de plantation qualitatif.

Jérôme Dupras, président de la Fondation Cowboys Fringants

Agrile du frêne

Le programme a également pour objectif de lutter contre l'agrile du frêne. Afin d’encourager les propriétaires privés à déclarer leurs arbres malades et les faire abattre, la Ville leur proposera de les remplacer.

« C’est un peu compliqué. On doit convaincre les propriétaires qu’il faut couper les arbres. Il y a comme une brisure sentimentale qu’ils ne veulent pas vivre, affirme le maire Régis Labeaume. On pense qu’avec ce partenariat-là, on va aller [pouvoir] les inciter à le faire, à nous appeler. »

Le programme « Demain la forêt » a été lancé en présence de représentants des trois partenaires de la Fondations Cowboys Fringants : le Jour de la Terre, la Fondation David Suzuki et La Tribu.

Avec les informations de Louise Boisvert

Québec

Environnement