•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

La zone de pêche au bar rayé pourrait être étendue dans le fleuve Saint-Laurent

Un bar rayé

Un bar rayé

Photo : Radio-Canada

Radio-Canada

Les amateurs de pêche attendaient impatiemment de connaître les intentions du ministère des Forêts, de la Faune et des Parcs concernant la pêche au bar rayé. Des consultations ont lieu pour élargir la zone où il est permis de capturer ce poisson à chair blanche sur la rive nord de la Gaspésie et la Côte-Nord, dès cet été.

Un texte d’Adrianne Gauvin-Sasseville d’après une entrevue réalisée par Maude Rivard

Le ministère des Forêts, de la Faune et des Parcs du Québec désire modifier certaines modalités de pêche dès la saison 2018-2019, mais indique vouloir consulter ses partenaires et les communautés autochtones avant d'officialiser le changement.

Les bars rayés du Québec appartiennent à deux populations, explique la biologiste de la Direction de la gestion de la faune de la Gaspésie-Îles-de-la-Madeleine, Valérie Bujold. Il y a celle du fleuve Saint-Laurent, protégée par la Loi fédérale sur les espèces en péril qui en interdit sa capture, et celle du sud du golfe, dont la population est en constante augmentation depuis quelques années.

Une étude du Ministère a permis de déterminer la provenance des bars rayés qui fréquentent les secteurs du golfe Saint-Laurent sur la Côte-Nord et sur la rive nord de la Gaspésie. Les conclusions démontrent qu'ils proviennent presque tous de la population du sud du golfe Saint-Laurent.

On a validé le fait que la grande majorité de ces bars rayés appartiennent à la population du sud du golfe. Ce qui entraîne la possibilité de permettre la pêche.

Valérie Bujold, biologiste à la Direction de la gestion de la faune

Élargissement de la zone de pêche

Le ministère propose d'étendre la zone de pêche au bar rayé dans la zone 21, à l’est d’une ligne fictive qui relie Forestville et Mont-Joli.

« Plus on remonte le fleuve vers le Bas-Saint-Laurent, c’est là qu’on se rapproche tranquillement pas vite des concentrations de la population du fleuve. C’est pour ça qu’on a arrêté la limite dans le coin de Mont-Joli et Sainte-Flavie », précise Mme Bujold.

Une carte montre les différentes municipalités entourant le fleuve Saint-Laurent.

La pêche au bar rayé sera permise dans la zone 21 à l’est de Forestville et Mont-Joli

Photo : Radio-Canada

« À l’ouest de cette ligne-là, on est dans la zone de population du fleuve où la possibilité de capturer un bar rayé qui appartient à la population du fleuve est trop élevée, on ne peut pas se permettre la pêche. »

Étendre la pêche aux rivières dès 2019

Les bars rayés qu’on observe dans les rivières sont les mêmes qu’on retrouve en mer, explique la biologiste Valérie Bujold. « Si on a le droit de les pêcher à un endroit, on pourrait avoir le droit de le pêcher ailleurs. »

Le Ministère propose également d'augmenter la limite de prise et de possession de deux à trois bars rayés pour l'ensemble de la saison.

Gaspésie et Îles-de-la-Madeleine

Chasse et pêche