•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

200 grands dauphins communs aperçus au large de la C.-B.

Un grand dauphin  commun qui saute au large de la côte sud de la Californie en janvier 2012.

Les grands dauphins communs préfèrent normalement les eaux plus chaudes et plus au sud.

Photo : Getty Images / David McNew

Radio-Canada

Un troupeau d'environ 200 grands dauphins communs (Tursiops truncatus) a été aperçu pour la première fois au large de la côte ouest canadienne, selon une recherche publiée dans le journal Marine Biodiversity Records.

Aussi appelés dauphins à gros nez, les cétacés ont été observés en haute mer, au nord-ouest de l’île de Vancouver, en Colombie-Britannique, le 29 juillet 2017, en compagnie d’environ 70 faux-orques. Il s’agit d’un phénomène surprenant, puisque les dauphins ne fréquentent habituellement pas les eaux situées aussi loin au nord dans l'océan Pacifique, selon les auteurs de l’article. Ils préfèrent normalement les eaux plus chaudes, situées plus au sud. La température de l’eau à 4 mètres de profondeur s’élevait à 16,5 degrés Celcius quand le troupeau a été repéré.

À notre connaissance, il s’agit de la latitude la plus au nord à laquelle cette espèce a été aperçue dans l’océan nord-est Pacifique.

Luke R. Halpin, Jared R. Towers et John K. B. Ford

Les auteurs soulignent également que de nombreux efforts de recensement sont déployés depuis 15 ans.

Les chercheurs soulignent qu’il s’agit de la première fois, à leur connaissance, que de fausses orques ont été observées dans des eaux non côtières en Colombie-Britannique. « La présence de ces deux espèces peut-être associée au réchauffement prolongé des régions au large des côtes du nord-est du Pacifique », écrivent-ils.

« Les grands dauphins communs et les faux-orques habitent normalement dans des eaux plus chaudes dans des latitudes plus basses du nord-est Pacifique, mais ces observations indiquent qu'ils iront naturellement vers la Colombie-Britannique quand les conditions océaniques leur fourniront un habitat favorable », concluent-ils.

D’après eux, les dauphins et les faux-orques ont été vus à cet endroit après une période prolongée de réchauffement et ils peuvent être une manifestation des changements associés à cet événement.

Colombie-Britannique et Yukon

Changements climatiques