•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

La pêche au bar rayé bientôt permise, mais pas au Saguenay

Un bar rayé dans une rivière
Le stock de bar rayé du sud du golfe du Saint-Laurent est maintenant estimé à près d'un million de reproducteurs. Photo: Pêches et Océans Canada/Meghan Wilson

Des consultations sont en cours pour élargir la pêche au bar rayé dans le fleuve Saint-Laurent sur la Côte-Nord et la rive nord de la Gaspésie, dès cet été.

Actuellement, la pêche au bar rayé n'est permise qu'au sud de la Gaspésie.

Le ministère des Forêts, de la Faune et des Parcs confirme que des bars rayés appartenant au même banc ont été observés plus au nord, ce qui justifie l'élargissement de la zone de pêche.

L'an prochain, la pêche au bar rayé pourrait aussi devenir légale dans certaines rivières se déversant dans le fleuve.

Les pêcheurs de la région devront attendre

Pour l'instant, le ministère précise que la rivière Saguenay ne fait pas partie des zones visées par l'ouverture de cette pêche.

Depuis plusieurs années, des pêcheurs dénoncent la surpopulation de bars rayés, qui menaceraient d'autres espèces de poissons.

Selon la Fédération régionale des chasseurs et pêcheurs (FédéCP), le bar rayé, qui est de plus en plus présent dans les rivières du Saguenay-Lac-Saint-Jean, menace actuellement les populations de saumon.

Le ministère mène actuellement des études pour évaluer l'abondance de l'espèce dans la rivière Saguenay dans le but de permettre éventuellement la pêche récréative au bar rayé.

Saguenay–Lac-St-Jean

Chasse et pêche