•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Près de 900 000 $ pour 9 projets au Bas-Saint-Laurent

Le ministre responsable de la région, Jean D'Amour, et la présidente du Collectif régional de développement, Guylaine Sirois (au centre) ont annoncé le soutien de neuf projets au Bas-Saint-Laurent.
Le ministre responsable de la région, Jean D'Amour, et la présidente du Collectif régional de développement, Guylaine Sirois (au centre) ont annoncé le soutien de neuf projets au Bas-Saint-Laurent. Photo: Radio-Canada / François Gagnon
Radio-Canada

Le ministre responsable du Bas-Saint-Laurent, Jean D'Amour, a annoncé l'octroi de près de 900 000 $ pour soutenir 9 projets au Bas-Saint-Laurent dans le cadre du Fonds d'appui au rayonnement des régions (FARR).

Un texte de Julie Tremblay

Les sommes investies serviront entre autres à moderniser le Camp musical du lac Matapédia. Le camp, dont les installations sont désuètes, est en voie de concrétiser un projet d'un million 200 mille dollars pour la construction de nouveaux bâtiments et la rénovation de ceux déjà existants ainsi que le branchement de ses installations au réseau d'aqueduc.

Le camp attend toutefois l'aval du ministère de la Culture et des Communications, qui doit financer 70 % du projet.

On a d'autres subventionneurs qui nous disent: “on est prêts à s'embarquer, mais tant qu'on n'a pas l'accord du ministère, on ne donnera pas d'argent tout de suite.” Alors que le FARR nous dise: allez-y, on va vous le donner l'argent, c'est très très encourageant.

Julie Tardif, directrice générale du Camp musical du lac Matapédia

Le Camp musical du lac Matapédia manque tellement de locaux que certains jeunes doivent répéter dans des abris-moustiquaires.Le Camp musical du lac Matapédia manque tellement de locaux que certains jeunes doivent répéter dans des abris-moustiquaires. (Archives) Photo : Radio-Canada

Parmi les autres projets soutenus, 214 000 $ sont octroyés pour intégrer les jeunes vivant avec un handicap sur le marché du travail; 173 000 $ serviront à mieux promouvoir les produits locaux, notamment avec des capsules web sur les producteurs du Bas-Saint-Laurent et 14 000 $ sont octroyés pour établir un nouveau plan de développement du sentier international des Appalaches (SIA) au Bas-Saint-Laurent et en Gaspésie.

Attirer les jeunes vers certains types d'emplois

Le Comité Action Main-d'œuvre en Fabrication Métalique industrielle (CAMO-FMI) reçoit pour sa part 150 000 $ afin de promouvoir les métiers de soudeur et de machiniste auprès des jeunes.

« On fait différentes activités de promotion dans les écoles secondaires, chez la clientèle jeune adulte pour essayer de diminuer les craintes face à ces métiers-là et montrer le dynamisme de nos entreprises », affirme le coordonnateur du CAMO-FMI, Alexandre Boudreau.

Le coordonnateur du CAMO-FMI, Alexandre BoudreauLe coordonnateur du CAMO-FMI, Alexandre Boudreau Photo : Radio-Canada / François Gagnon

Il précise qu'actuellement, il y a environ 180 emplois de soudeurs non comblés au Bas-Saint-Laurent, alors que la demande est grandissante dans les entreprises de la région.

D'autres sommes à annoncer

Un peu plus de 2 millions de dollars ont déjà été octroyés au Bas-Saint-Laurent dans le cadre du Fonds d'appui au développement des régions pour l'année 2017-2018. D'autres annonces doivent se faire dans l'ouest du Bas-Saint-Laurent la semaine prochaine.

Bas-Saint-Laurent

Économie