•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Malcolm Tremblay coupable d’entrave à la justice

Malcolm Tremblay se rend dans la salle d'audience
Malcolm Tremblay, lors de son passage au palais de justice de Québec, le 20 avril 2018. Photo: Radio-Canada / Yannick Bergeron

Le conjoint d'une femme dont le cadavre a été découvert enterré au Lac-Beauport, en 2016, a plaidé coupable à une accusation d'entrave à la justice vendredi.

Un texte de Yannick Bergeron

Malcolm Tremblay a reconnu ne pas avoir dit la vérité au sujet de sa conjointe enceinte, dont la disparition avait été signalée aux autorités.

Après avoir envoyé les policiers sur une fausse piste, Tremblay avait finalement avoué en novembre 2016 avoir enterré le cadavre de Catherine Racine-Ouellet dans un secteur isolé.

Il affirme l'avoir retrouvée morte au bout de son sang, près de son nouveau-né.

La femme se cachait, avec la complicité de Malcolm Tremblay, dans un chalet isolé, sans eau courante.

Après avoir brouillé les pistes pendant des mois, Tremblay a finalement admis en novembre 2016 qu'il avait trouvé sa conjointe morte alors qu'elle venait d'accoucher.

Corps enterré

Il a conduit les policiers à l'endroit où il avait disposé du corps, sous un amoncellement de pierres.

« Le déblaiement du corps permet de découvrir une bâche sur laquelle il y avait deux fleurs en plastique et une croix », a révélé la procureure de la poursuite, Me Sonia Lapointe, qui a exposé les faits au tribunal.

Selon son récit, Tremblay a dit aux policiers s'être rendu au chalet après avoir reçu un appel de sa conjointe parce qu'elle n'allait pas bien.

L’homme est arrivé sur les lieux entre 15 et 30 minutes plus tard. Il a retrouvé le corps de la femme de 26 ans à côté de l'enfant, qui a survécu.

« L'autopsie n'a pas permis de découvrir la cause du décès, mais a permis d'appuyer l'hypothèse du décès lors de l'accouchement », a précisé Me Lapointe.


Vanessa Racine-Lafleur répond aux questions des journalistes lors d'une mêlée de presse au palais de justice de Québec.Vanessa Racine-Lafleur, soeur de la victime Photo : Radio-Canada

La famille réagit

Des membres de la famille de la victime étaient dans la salle d'audience.

« J'en ai appris un peu plus aujourd'hui, c'est un peu plus éclairant pour moi. Ça nous aide un peu dans notre cheminement », a confié Vanessa Racine-Lafleur.

La soeur de la victime était contente de voir Malcolm Tremblay reconnaitre sa culpabilité, malgré une certaine amertume.

« Je reste fâché un peu parce qu'il y a juste une entrave à la justice », a souligné Vanessa Racine-Lafleur.

La poursuite a retiré l'accusation contre Malcom Tremblay de ne pas avoir accompli un devoir que lui impose la loi au sujet de « l’inhumation d’un cadavre humain ou de restes humains ».

Cette accusation peut entrainer une peine moins sévère que celle d'entrave pour laquelle il a plaidé coupable.

Malcolm Tremblay reviendra devant le juge au mois de juin pour la détermination de sa peine.

Québec

Justice et faits divers