•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  • Exclusif
  • La fiscaliste Marwah Rizqy se présentera pour le PLQ aux élections québécoises

    Marwah Rizqy, fiscaliste et professeure à l'Université de Sherbrooke.
    Marwah Rizqy Photo: Radio-Canada
    Radio-Canada

    La fiscaliste Marwah Rizqy entend se présenter pour le Parti libéral du Québec en vue du scrutin électoral du 1er octobre 2018. Selon nos sources, c'est le PLQ qui l'a approchée, et les discussions entre elle et les instances du parti sont avancées. Une annonce officielle se fera dans les prochaines semaines.

    Un texte de Gérald Fillion

    Marwah Rizqy s’est fait connaître au cours des dernières années pour son engagement dans la lutte contre les paradis fiscaux et en faveur de l’équité fiscale. Elle a participé, avec l’homme d’affaires Peter Simons, au dépôt d’un projet de loi de Québec solidaire sur la taxation des transactions réalisées par les géants du web.

    Elle a aussi mis sur pied, avec le comédien Vincent Graton, une coalition citoyenne pour demander au gouvernement Trudeau de mettre en place une stratégie sur les enjeux de l’évasion fiscale et de l’évitement fiscal. Elle s’est rendue à Ottawa, à la fin de février, pour rencontrer de hauts fonctionnaires de l’Agence du revenu du Canada.

    Marwah Rizqy, 32 ans, est née à Montréal de parents d’origine marocaine. Elle est professeure adjointe et codirectrice du programme de maîtrise en fiscalité de l’École de gestion de l’Université de Sherbrooke. Elle a, par ailleurs, étudié la fiscalité à la University of Florida. Elle est membre du Barreau du Québec depuis 2012. Elle est également membre du Barreau de New York, selon les informations diffusées sur le site web de l’Université de Sherbrooke.

    La future candidate a été approchée par plusieurs partis au cours de la dernière année. Elle a tenté sa chance en politique à deux reprises avec le Parti libéral du Canada.

    Elle a été battue de justesse à l’élection du 19 octobre 2015 dans la circonscription d’Hochelaga. Elle a obtenu, à ce moment-là, 15 534 votes, alors que la candidate du NPD Marjolaine Boutin-Sweet en a obtenu 16 034.

    Elle a perdu l’investiture pour le PLC dans la circonscription fédérale de Saint-Laurent en mars 2017. Elle a obtenu 508 votes alors que la gagnante, l’enseignante Emmanuella Lambropoulos en a récolté 626.

    On ignore dans quelle circonscription elle pourrait se présenter. Jusqu'à maintenant, 11 députés libéraux ont indiqué ne pas vouloir solliciter un nouveau mandat. Des 11 circonscriptions, 10 sont à l'extérieur de Montréal et une seule se trouve sur l'île, soit la circonscription provinciale de Saint-Laurent. L’actuel député de Saint-Laurent, le leader parlementaire du gouvernement Jean-Marc Fournier, a annoncé qu’il n’allait pas solliciter un nouveau mandat.

    Politique provinciale

    Politique