•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

1502 candidats pour 51 permis de vente de marijuana en Saskatchewan

Cannabis séché.

Du cannabis séché

Photo : Getty Images / nathanphoto

Radio-Canada

Le gouvernement de la Saskatchewan a reçu 1502 candidatures d'entreprises demandant un permis de vente au détail de cannabis. Les distributeurs potentiels de cannabis avaient jusqu'au 10 avril pour soumettre leur demande au gouvernement.

La province a reçu 177 candidatures à Saskatoon, pour 7 permis disponibles, et 169 à Regina pour 6 permis disponibles.

Les 107 candidats de Moose Jaw se disputent 2 permis. À Estevan, ils ont été plus de 60 à faire la demande, pour 1 seul permis.

En tout, la Régie des alcools et des jeux délivrera 51 permis de vente de cannabis à des commerces privés dans 32 municipalités en Saskatchewan.

La sélection est toujours en cours, et les noms des entreprises retenues ne seront pas dévoilés avant plusieurs semaines, a précisé la province.

Les distributeurs autorisés seront tirés au hasard parmi les entreprises qui satisfont aux exigences du gouvernement. Celui-ci évalue les capacités financières des candidats, ainsi que leurs systèmes d’inventaire et de gestion des ventes.

Appel à candidatures pour les grossistes

La Régie des alcools et des jeux de hasard de la Saskatchewan accepte à présent les candidatures pour les grossistes et les producteurs autorisés. Les producteurs seront sélectionnés par le gouvernement fédéral.

Les grossistes autorisés en Saskatchewan pourront acheter le cannabis des producteurs fédéraux et le revendre uniquement aux vendeurs au détail possédant un permis.

Ils devront répondre aux exigences provinciales en matière de stockage, de sécurité du transport, d'inventaire et de traçabilité.

La Saskatchewan avait dévoilé le mois dernier son plan en vue de la légalisation du cannabis, prévue à la fin de l'été 2018.

Le NPD inquiet, mais pas surpris

La porte-parole de l'opposition officielle pour la Société des jeux de hasard de la Saskatchewan, Nicole Sarauer, s’est dite peu surprise par le nombre de candidatures soumises pour l’obtention d’un permis de vente au détail de cannabis.

C’est une véritable occasion économique pour les petites et moyennes entreprises de la Saskatchewan.

Nicole Sarauer, porte-parole de l'opposition officielle pour la Société des jeux de hasard de la Saskatchewan

Nicole Sarauer est toutefois étonnée par le fait que le gouvernement persiste, selon elle, à dévoiler peu d’information relativement au processus de sélection. « Les éventuels distributeurs sont laissés dans l’ignorance quant à savoir s’ils ont réussi ou non au premier tour et s’ils seront ou non admissibles au tirage au sort », explique-t-elle.

Ces précisions, indique Nicole Sarauer, sont nécessaires aux entreprises qui doivent planifier la location d’espaces et l’embauche d’employés avant la légalisation de la marijuana prévue au début du mois de septembre.

La porte-parole de l'opposition officielle pour la Société des jeux de hasard de la Saskatchewan souligne, par ailleurs, que certaines petites entreprises craignent d’être victimes de discrimination, face à de plus importants compétiteurs.

« Certaines des exigences du gouvernement, dont celle évaluant les capacités financières d’une entreprise, sont largement subjectives. Nous entendons beaucoup d’entreprises qui veulent participer à ce processus de vente au détail, mais qui craignent d’être écartées de façon subjective pour des raisons financières », explique Nicole Sarauer.

Pour sa part, le ministre responsable de la Régie des alcools et des jeux de hasard de la Saskatchewan (SGLA), Gene Makowsky, affirme qu’il n’y a pas de plans, pour le moment, de procéder à un tirage au sort public.

M. Makowsky précise toutefois qu’une tierce partie indépendante sera impliquée dans le processus afin de s’assurer que le tirage au sort se déroule de façon transparente et juste.

Des frais non remboursables de 1000 $ ont été imposés à chacune des entreprises candidates.

Saskatchewan

Drogues et stupéfiants