•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Les francophones de l'est de l'Î.-P.-É. emménagent dans leur nouvelle école

Le Pavillon de l'Est à l'Île-du-Prince-Édouard, qui regroupe l'école de langue française La-Belle-Cloche, une garderie et le Comité acadien et francophone de l'Est.

Le Pavillon de l'Est à l'Île-du-Prince-Édouard, qui regroupe l'école de langue française La-Belle-Cloche, une garderie et le Comité acadien et francophone de l'Est.

Photo : Radio-Canada / François Pierre Dufault

Radio-Canada

Les francophones de la région de Souris à l'Île-du-Prince-Édouard ont maintenant leur centre scolaire et communautaire. Après plusieurs années de planification et de travaux, c'était l'ouverture, jeudi matin, du Pavillon de l'Est, un édifice qui abrite une école, une garderie et un centre communautaire de langue française.

Un texte de François Pierre Dufault

Une quinzaine d'années après avoir accueilli ses premiers élèves dans un ancien édifice du ministère des Pêches et Océans, l'école La-Belle-Cloche a enfin une installation bien à elle.

Il s'agit d'une installation moderne et complète, avec un gymnase, des laboratoires de sciences et un atelier de mécanique, notamment.

Une classe de l'école de langue française La-Belle-Cloche, à l'Île-du-Prince-Édouard.Agrandir l’image (Nouvelle fenêtre)

Une classe de l'école de langue française La-Belle-Cloche, à l'Île-du-Prince-Édouard.

Photo : Radio-Canada / François Pierre Dufault

Le gouvernement provincial a investi plus de 9 millions de dollars afin de rénover et agrandir l'ancienne école de langue anglaise de Rollo Bay pour en faire le domicile de l'école de langue française de l'est de l'île.

Il aura fallu plusieurs années pour passer du rêve à la réalité. Mais l'attente en a valu la peine, selon la directrice de l'école, Marise Chapman.

Aujourd'hui, je n’ai pas de mots pour décrire mes émotions. Ça faisait longtemps qu'on attendait. Ça faisait longtemps qu'on disait aux élèves et au personnel qu'on aurait un jour un bel espace comme celui-ci.

Marise Chapman, directrice de l'école La-Belle-Cloche

Depuis 2009, l'école La-Belle-Cloche avait élu domicile dans une autre ancienne école de langue anglaise, à Fortune. L'édifice était rapidement devenu trop petit pour les besoins de la communauté francophone de la région.

La fébrilité du déménagement a vite fait place à l'émerveillement, tôt jeudi, lorsque les 89 élèves de la maternelle à la 12e année sont entrés pour la première fois dans leur nouvelle école.

Le gymnase de l'école de langue française La-Belle-Cloche, à l'Île-du-Prince-Édouard.Agrandir l’image (Nouvelle fenêtre)

Le gymnase de l'école de langue française La-Belle-Cloche, à l'Île-du-Prince-Édouard.

Photo : Radio-Canada / François Pierre Dufault

« Je suis vraiment fière de pouvoir [terminer mes études secondaires] dans cette école », a partagé Emma Sweeney, 17 ans, qui doit obtenir son diplôme à la fin de l'année scolaire.

L'édifice, qu'on appelle Pavillon de l'Est, abrite aussi une garderie de langue française et les bureaux du Comité acadien et francophone de l'Est (CAFE) de l'Île-du-Prince-Édouard.

La grande salle du Pavillon de l'Est à l'Île-du-Prince-Édouard, qui regroupe l'école de langue française La-Belle-Cloche, une garderie et le Comité acadien et francophone de l'Est.Agrandir l’image (Nouvelle fenêtre)

La grande salle du Pavillon de l'Est à l'Île-du-Prince-Édouard, qui regroupe l'école de langue française La-Belle-Cloche, une garderie et le Comité acadien et francophone de l'Est.

Photo : Radio-Canada / François Pierre Dufault

« On a vraiment hâte de devenir le vrai CAFE qu'on a toujours voulu être, maintenant qu'on a l'espace nécessaire », s'est réjouie Tina White, la vice-présidente de l'organisme communautaire.

Avec l'ouverture de ce nouvel édifice, c'est toute une communauté qui peut se donner rendez-vous pour la première fois sous un même toit.

Avec des informations de Julien Lecacheur

Île-du-Prince-Édouard

Éducation