•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Lock-out à l'ABI : Québec va nommer un médiateur spécial

La ministre du Travail, Dominique Vien

La ministre du Travail, Dominique Vien

Photo : Radio-Canada

Radio-Canada
Prenez note que cet article publié en 2018 pourrait contenir des informations qui ne sont plus à jour.

La ministre responsable du Travail, Dominique Vien, a annoncé en chambre à l'Assemblée nationale qu'elle compte nommer un médiateur spécial pour dénouer l'impasse dans le conflit de travail à l'Aluminerie de Bécancour (ABI), déclenché en janvier.

Cette annonce survient au lendemain d’une sortie publique d’élus de la Mauricie et du Centre-du-Québec, qui appelaient Québec à agir à nouveau dans le dossier.

Interpellée à ce sujet par le député de Nicolet-Bécancour, Donald Martel, la ministre a indiqué que son ministère était à la recherche d'un médiateur disponible pour dénouer l'impasse.

La ministre Vien avait convaincu les deux parties de retourner à la table de négociation en février dernier.

ABI a mis ses 1030 employés en lock-out le 11 janvier dernier après le rejet de l’offre patronale pour le renouvellement de la convention collective.

Le conflit a des conséquences économiques importantes sur la région.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !