•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Le projet de minicentrale électrique Onimiki franchit une nouvelle étape

La mini-centrale de Val-Jalbert
La mini-centrale de Val-Jalbert pourrait servir d'exemple au projet Onimiki (archives) Photo: Radio-Canada

La MRC de Témiscamingue pourrait bientôt demander les droits hydriques pour son projet de minicentrale hydroélectrique Onimiki.

Avec les informations de Tanya Neveu

Une résolution a été adoptée en ce sens mercredi soir par les élus. Le projet Onimiki sera donc documenté dans les prochains mois.

Les communautés algonquines de Kebaowek et Wolf Lake, situées au sud du Témiscamingue, ont manifesté leur appui au projet et souhaitent y collaborer.

« On veut voir les tenants et les aboutissants. Très concrètement, ça représente quoi? Sur le plan financier, sur le plan des obligations, sur le plan environnemental, ça représente quoi dans nos milieux de vie? Il faut commencer quelque part. On va de l'avant, on documente puis on demande les droits hydriques », affirme la préfète du Témiscamingue, Claire Bolduc.

La préfète souhaite que les candidats aux prochaines élections provinciales prennent des engagements quant au projet Onimiki.

Abitibi–Témiscamingue

Politique provinciale