•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Les préparatifs s'accélèrent pour accueillir les évacués de Kashechewan

Des motoneigistes sur la rivière Alabany.

À tous les ans, les scientifiques et les leaders et les aînés surveillent la fonte de la glace de la rivière Albany sur la côte ouest de la baie James.

Photo : Radio-Canada / Erik White/CBC

Radio-Canada

Même si la fonte des glaces n'est pas encore commencée, la Première Nation de Kashechewan déplacera une partie de sa population par mesure de précaution à l'approche de la crue des eaux printanières. Entre-temps, les communautés d'accueil se préparent à recevoir les premiers évacués.

« Nous avons déjà réservé 182 chambres dans 7 hôtels et motels de la région », a indiqué Guylaine Ouellette.

La coordonnatrice des évacuations pour la Ville de Kapuskasing indique que la municipalité recevra environ 500 personnes.

Des autochtones qui prennent le repas au centre municipal de Kapuskasing.

Des membres de la Première Nation de Nibinamik prennent un repas au Centre civique de Kapuskasing.

Photo : Radio-Canada / Francis Bouchard

Les premiers qui arriveront seront les aînés, les malades et les mères qui ont de jeunes enfants.

Les appels-conférences avec les diverses autorités commencent lundi. J’ai déjà mon traiteur qui servira les repas au centre municipal.

Guylaine Ouellette, coordonnatrice des évacuations Kapuskasing

Le chef du service des incendies de Kashechewan, Brandon Spence, dit que les aînés de la Première Nation et les scientifiques du gouvernement prédisent que la crue des eaux sera importante cette année.

Le chef du service des incendies de Kashechewan, Brandon Spence, sur les rives de la rivière Albany.

Le chef du service des incendies de Kashechewan, Brandon Spence, sur les rives de la rivière Albany.

Photo : Radio-Canada / Erik White/CBC

L’hiver a été particulièrement froid et il y eu beaucoup de neige et si ça se réchauffe pendant une semaine, c’est là que le niveau d’eau de la rivière va monter rapidement

Brandon Spence, chef du service des incendies, Kashechewan

Depuis des années le conseil de bande de Kashechewan demande au gouvernement fédéral de financer le déménagement de la communauté de 1700 résidents plus à l’ouest, vers les hautes terres de la baie James.

Des évacués sortent d’un avion.

165 évacués de Kashechewan arriveront d'ici ce soir à Cochrane.

Photo : Radio-Canada / Jean-Loup Doudard

Tous les ans, une bonne partie des habitants de la Première Nation sont forcés de quitter vers des villes plus au sud comme Thunder Bay, Kapuskasing, Cochrane et même Ottawa pour échapper aux inondations.

Fort Albany

Entre-temps, 26 évacués de Fort Albany logent toujours à Kapuskasing.

Ces familles devraient savoir vers la fin de la semaine prochaine quand elles pourront retourner chez elles.

Un bris de tuyau d’égout est à l’origine de cette évacuation qui pourrait durer encore trois semaines, selon Mme Ouellette.

Incidents et catastrophes naturelles

Environnement