•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  • Exclusif
  • L'installation des portes Presto reprend dans le métro

    Photo d'usagers qui traversent les portes Presto laissées ouvertes.

    Des usagers franchissent les portes Presto qui ne sont toujours pas en service à la station de métro St Andrew.

    Photo : Radio-Canada / Michel Bolduc

    Radio-Canada

    La bonne nouvelle : le manufacturier des portes automatiques Presto dans les stations de métro à Toronto a identifié le « problème mécanique » à l'origine de leur mauvais fonctionnement. La mauvaise nouvelle : tous les moteurs de ces portes (environ 2000) doivent être remplacés.

    Un texte de Michel Bolduc

    L’installation des nouvelles portes, qui remplacent les vieux tourniquets, a pu reprendre le 12 avril, indique la Commission de transport.

    La CTT avait suspendu leur mise en service un mois plus tôt, parce qu'elles se brisaient à répétition.

    Le logiciel qui active l’ouverture et la fermeture des portes, grâce à la carte électronique Presto ou au laissez-passer Metropass, est aussi en train d’être mis à jour, indique le porte-parole de la Commission, Stuart Green.

    Toutes les portes doivent être installées et mises en service cet été.

    Stuart Green, porte-parole de la CTT

    La CTT n’a pas d’échéancier précis pour l’instant pour les neuf stations de métro où les nouvelles portes automatiques ne sont toujours pas en service. M. Green admet que les problèmes mécaniques des portes entraînent un « léger » retard dans leur installation.

    C'est le manufacturier Scheidt & Bachmann qui assume le coût de remplacement des moteurs.

    Plus de fraude?

    Dans les stations de métro comme à St Andrew où les portes Presto ne sont toujours pas en service, du personnel additionnel a été déployé pour s’assurer que les usagers paient leur passage.

    Toutefois, aux heures de pointe, il peut être difficile de s’en assurer, compte tenu du fait que toutes les portes sont laissées grandes ouvertes actuellement.

    M. Stuart affirme néanmoins que la CTT n’a pas remarqué d’augmentation de la fraude jusqu’à maintenant. « En fait, si les portes [avaient été installées et certaines] n’ouvraient pas, dit-il, les usagers devraient passer par une autre porte de toute façon. »

    Toronto

    Politique municipale