•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Saguenay parmi les pionnières de la vente de cannabis

Mains d'une femme roulant une cigarette de marijuana.
La Ville de Saguenay accueillera une succursale de la Société québécoise du cannabis. Photo: Getty Images / Instants

La Ville de Saguenay sera l'une des premières villes au Québec à accueillir une boutique de la Société québécoise du cannabis, une filiale de la Société des alcools du Québec (SAQ).

La Société des alcools du Québec a récemment rencontré la mairesse, Josée Néron, pour discuter de la question en vue de la légalisation prochaine du cannabis au Canada.

La majorité des élus municipaux se sont prononcés en faveur de la venue de cette succursale, lors d'une rencontre mercredi.

« Pour notre ville, ce que ça suppose également c’est qu’il faut réglementer, il faut s’assurer qu’au niveau du zonage on est correct. Au niveau de la commission de la sécurité publique, il y a aussi du travail qui doit être fait, avant que tout soit voté au conseil », a précisé Mme Néron.

On veut être proactif et prendre le taureau par les cornes.

Kévin Armstrong, président, Commission de la sécurité publique et incendie

« Dès mai, on va voir avec nos policiers ce qu’il se fait ailleurs, on sera prêt quand la règlementation fédérale sera en place », ajoute M. Armstrong.

Au centre-vile

La première succursale sera installée dans le centre-ville de Chicoutimi, mais l'emplacement exact n'a pas encore été précisé.

Le choix du quartier centre-ville rassure les travailleurs de rue de Chicoutimi, même si l’endroit sera situé près d’une clientèle plus défavorisée.

« Il y a deux côté à la médaille. Nous trouvons très rassurant que ce soit près de nos bureaux côté intervention, puisque nos intervenants vont être disponibles pour aller faire des tours et offrir des services aux gens qui en ont besoin », explique Janick Meunier, coordonnatrice du Service de Travail de rue de Chicoutimi.

Saguenay–Lac-St-Jean

Société