•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Des robots sexuels à la rescousse du couple

L'illustration montre un robot étendu dans un lit et faisant un clin d’œil.
« Je pense que les robots donneront aux couples la chance de définir leur propre type de mariage », soutient Marina Adshade. Photo: Radio-Canada / Marie-Pier Mercier
Radio-Canada

Les robots sexuels pourraient améliorer les relations de couple, selon une professeure d'économie de l'Université de la Colombie-Britannique, en les rendant moins axées sur le sexe et plus sur l'amour.

Marina Adshade, qui a écrit un chapitre dans le livre Robot Sex: Social and Ethical Implications, dit qu’elle s’intéresse depuis longtemps à la façon dont la technologie influe sur les relations de couple et le mariage.

Selon elle, les économistes étudient depuis longtemps la manière dont les avancées technologiques ont fait évoluer les dynamiques familiales. Elle cite en exemple celles qui ont permis de remplacer le travail des femmes dans le foyer de même que celles qui leur ont permis de faire leur entrée dans le marché de l’emploi en rendant le travail moins physique. Elle souligne aussi que la contraception a redéfini le couple et le mariage. D’après elle, les robots sexuels auront aussi un effet sur les couples.

« Je pense que les robots donneront aux couples la possibilité de définir leur propre type de mariage », soutient Marina Adshade.

« Nous demandons beaucoup à nos partenaires : d’être de bons coparents, de donner de la stabilité à l’environnement familial, mais aussi d’être quelqu’un avec qui nous avons une connexion sexuelle. C’est demander beaucoup à une personne », avance la professeure. « Je pense que certains profiteront des robots pour se détacher de ça et se concentreront sur leur famille, leur ménage sans avoir la composante sexuelle qui complique de nombreuses relations. »

J’ai de la difficulté à imaginer comment ça peut empirer une relation.

Marina Adshade, professeure d'économie, UBC

La télésérie Westworld, de HBO, est un bon exemple d’utilisation d’androïdes à des fins sexuelles, estime la professeure. L’action se passe dans un parc futuriste peuplé de robots où les visiteurs peuvent faire ce qu’ils veulent.

Elle reconnaît que la série a soulevé des questions sur le consentement et que d’autres chapitres du livre se penchent davantage sur ces questions éthiques.

« Je ne vois pas ça comme une bonne ou une mauvaise chose. C’est inévitable. Je pense que les gens le voudront. Je pense qu’on doit arrêter de penser que ce sont seulement les hommes qui le voudront. Les femmes aussi les utiliseront. C’est quelque chose qui arrivera, et nous pouvons faire des projets en conséquence de cela », conclut-elle.

Colombie-Britannique et Yukon

Famille