•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Les centres de réadaptation en Alberta pourront accueillir les oursons noirs orphelins

Lorsqu'ils naissent, les oursons mesurent moins d'une trentaine de centimètres.

Les oursons noirs de moins d'un an pourront rester dans des centres de réadaptation en attendant d'être prêts à retourner dans la nature.

Photo : iStock

Radio-Canada
Prenez note que cet article publié en 2018 pourrait contenir des informations qui ne sont plus à jour.

Les centres de réadaptation pour la faune sauvage de l'Alberta auront désormais le feu vert pour accueillir les oursons noirs orphelins et préparer leur réinsertion dans la nature.

Ces centres, qui devront d’abord être approuvés par le gouvernement, permettront aux oursons âgés de moins de 1 an de se remettre sur pattes avant d’être relâchés dans la nature.

« Les politiques albertaines qui concernent les oursons noirs orphelins se basent sur les meilleures recherches scientifiques, les pratiques de réadaptation moderne et la compassion pour ces animaux et la sécurité des gens », dit Shannon Phillips, la ministre albertaine de l’Environnement.

« On veut que les oursons noirs puissent grandir et prospérer dans la nature albertaine », affirme-t-elle.

La province a mis en place un protocole qui définit les règles pour nourrir les ours, les conditions qui devront être respectées pour leur hébergement, les soins vétérinaires qu’ils pourront recevoir et le genre d’interaction qu’ils peuvent avoir avec des humains.

L’Alberta avait commencé à revoir ses normes et pratiques en ce qui a trait aux oursons noirs orphelins après que trois oursons eurent été retrouvés dans des toilettes du parc national de Banff, le 1er avril 2017.

Les trois oursons jouent dans un enclos intérieur.Agrandir l’image (Nouvelle fenêtre)

Les oursons seront relâchés à la fin du printemps.

Photo : Sanctuaire de la vie sauvage d’Aspen Valley

Des biologistes spécialisés dans la vie sauvage continueront de travailler avec les centres de réadaptation pour s’assurer que les oursons sont capables de retourner dans la nature sans causer de problèmes dans les endroits peuplés par les humains.

Remise en liberté

Il faudra d'abord démonter que les oursons sont capables de se nourrir seuls et d’avoir des interactions sociales avec d’autres membres de leur espèce, et qu’ils présentent peu de risques d’entrer en conflit avec des humains.

Après leur évaluation, les oursons seront relâchés, le 15 octobre, pour passer l'hiver dans la nature.

Un ourson grimpe dans un arbre.Agrandir l’image (Nouvelle fenêtre)

Un ourson grimpe dans un arbre

Photo : iStock

Les oursons qui seront remis dans la nature porteront des marques d'identification, comme des étiquettes dans les oreilles, pour que les scientifiques puissent s’assurer que leur réintégration se passe bien.

Il y a plus de 40 000 ours noirs en Alberta, selon le gouvernement. Chaque année, environ 10 000 oursons noirs naissent dans la province.

Il est illégal pour un chasseur de tuer un ourson ou une ourse qui est accompagnée de ses petits.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !