•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Premier portrait de la consommation de cannabis au Canada en 2018

Les détails avec Frédéric Arnould

Dans une nouvelle enquête nationale sur la consommation de cannabis au pays, Statistique Canada révèle qu'environ 4,2 millions (14 %) de Canadiens de 15 ans et plus ont consommé du cannabis au cours des trois derniers mois.

D'après les premières données trimestrielles de l'année 2018 recueillies par l’agence fédérale, plus de la moitié des consommateurs de cannabis sondés, soit 56 %, ont déclaré faire usage de cannabis chaque jour ou chaque semaine, que ce soit pour des raisons médicales ou récréatives.

De ce nombre, 40 % ont affirmé avoir fait usage de cannabis chaque jour au cours des trois derniers mois, alors que 30 % n'en ont consommé qu’une ou deux fois pendant la période visée.

Les consommateurs hebdomadaires représentaient quant à eux 17 % des consommateurs, contre 14 % pour les utilisateurs mensuels.

Les 25-34 ans consomment davantage

En ce qui a trait à l’âge des consommateurs, Statistique Canada a noté que la consommation de cannabis diminuait avec l’âge. Ainsi, chez les personnes de 15 à 44 ans la prévalence de la consommation était supérieure à 22 % par rapport à 7 % chez les personnes âgées de plus de 45 ans.

Or, c'est dans la tranche d'âge des 25 à 34 ans qu'on retrouve le plus grand nombre de consommateurs avec 26 % des répondants, suivis des 15 à 24 ans où 23 % ont affirmé avoir consommé du cannabis au cours des trois derniers mois.

Avant et après la légalisation

Cette étude destinée à suivre la consommation de cannabis au pays a été lancée par Statistique Canada en janvier 2018 afin de pouvoir suivre de façon trimestrielle l’évolution de la consommation de cannabis chez les Canadiens avant et après l'entrée en vigueur de la légalisation du cannabis par le gouvernement fédéral, qui doit avoir lieu au cours de l’année qui vient.

À ce chapitre, les chercheurs de Statistique Canada ont demandé aux personnes sondées si elles pensaient modifier leur comportement ou leurs habitudes de consommation après l’entrée en vigueur de la loi.

Effets de la légalisation sur la consommation

Mains d'une femme roulant une cigarette de marijuana.La consommation de cannabis sera bientôt une pratique légale au Canada. Photo : Getty Images / Instants

Or, 79 % des répondants, qu’ils aient déclaré avoir consommé ou non du cannabis, ont dit que la légalisation du cannabis ne les incitera pas à en consommer ni à augmenter leur consommation.

Chez les répondants qui n’avaient pas consommé de cannabis au cours des trois derniers mois, 6 % ont affirmé que la légalisation pourrait les inciter à essayer le cannabis.

Par contre, chez ceux qui ont affirmé avoir consommé au cours des trois derniers mois, 24 % ont déclaré qu'ils seraient susceptibles d'augmenter leur consommation de cannabis après la légalisation.

Les coûts du cannabis

Le tiers des sujets étudiés qui ont affirmé consommer du cannabis ont dépensé plus de 100 $ pour acheter du cannabis au cours des trois derniers mois, alors que le quart a affirmé en avoir dépensé plus de 250 $.

Dans son Enquête nationale sur le cannabis, Statistique Canada s’est aussi attardé à la forme sous laquelle le cannabis est le plus consommé au pays. Les produits les plus consommés étaient à 76% les fleurs séchées, suivies des produits comestibles (28 %) et du hachich (11 %).

Production et approvisionnement

Étienne Joanisse, habillé d'un sarrau, observe un plant de cannabis dans une serre.Spécialiste en assurance de qualité, Étienne Joanisse observe un plant de cannabis dans une des serres de la compagnie Hydropothecary en Outaouais. Photo : Radio-Canada / Chantal Srivastava

Près du tiers des répondants (31 %) ont par ailleurs affirmé s’approvisionner en cannabis auprès de membres de leur famille ou d’amis. Environ 22 % ont affirmé en avoir consommé dans un groupe d’amis, tandis que 19 % ont fait affaire avec un vendeur.

Seuls 6 % des consommateurs sondés ont affirmé cultiver le produit eux-mêmes. La moitié des consommateurs ont par ailleurs affirmé qu’ils changeraient leur source d’approvisionnement lorsque le cannabis sera légalisé.

Cannabis et conduite automobile

Quant à la conduite d’un véhicule sous l’influence du cannabis, 14 % des consommateurs qui détenaient un permis de conduire ont affirmé avoir pris le volant au cours des deux heures suivant la consommation de cannabis. Cette proportion augmente à 23 % chez ceux qui ont affirmé être des consommateurs quotidiens ou hebdomadaires de cannabis.

Drogues et stupéfiants

Société