•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Un député à l'Île-du-Prince-Édouard veut faire interdire les sacs de plastique

Trois sacs de plastique déposés sur le sol.
Sacs d'épicerie en plastique Photo: iStock / natalie_board
Radio-Canada avec CBC

L'Île-du-Prince-Édouard pourrait interdire les sacs de plastique à usage unique. C'est du moins ce que souhaite un député d'arrière-ban qui a déposé un projet de loi privé à ce sujet à l'Assemblée législative mardi soir.

Le député libéral Allen Roach dit qu'il est temps que la province insulaire bannisse les sacs de plastique, comme l'ont fait déjà quelques villes au pays, notamment Montréal.

« J'ai entendu parler des tonnes et des tonnes de plastique que la Chine ne va plus accepter. On ne peut pas continuer à envoyer nos déchets ailleurs », affirme l'ancien ministre des Finances, qui a cédé sa place au début de l'année parce qu'il n'aurait pas l'intention de se représenter aux prochaines élections.

Le projet de loi de l'élu de Montague prévoit l'interdiction des sacs de plastique conçus principalement pour le transport des achats. Il prévoit aussi l'imposition de frais d'au moins 15 cents pour les sacs de papier.

Il y aurait toutefois quelques exceptions, comme les emballages d'aliments congelés, de viande ou de poisson, et les emballages de fruits ou de légumes en vrac, notamment.

Les sacs réutilisables devraient être lavables et conçus pour au moins 100 utilisations.

Si le projet de loi est adopté par l'Assemblée législative, Allen Roach souhaite que sa mise en oeuvre soit graduelle afin de donner aux entreprises le temps de s'adapter aux changements.

Toute personne qui contreviendrait à la loi serait passible d'amendes allant de 50 $ à 500 $. Les entreprises seraient passibles d'amendes allant jusqu'à 10 000 $.

Île-du-Prince-Édouard

Politique provinciale