•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  • Archives
  • Des pêcheurs qui en pincent pour le crabe

    Des crabes sont entassés après être sortis de l'océan.

    La pêche au crabe oscille entre prospérité et pénurie pour les crabiers de l'est du Canada

    Photo : Radio-Canada

    Radio-Canada

    En 2017, la pêche au crabe a été exceptionnelle dans l'estuaire du Saint-Laurent. En 2018, on appréhende une baisse des captures sur l'ensemble de la Côte-Nord du Québec et une saison écourtée en Acadie. Nos archives rappellent que la pêche au crabe peut rapporter gros, mais il s'agit aussi d'une activité incertaine, car dépendante d'une ressource et d'un environnement fragiles.

    Il y a quelques décennies, le crabe n’était pas recherché dans les eaux de l’est du Canada. C’est l’attrait des Japonais pour le crustacé qui a encouragé les pêcheurs habitant les rives de l’Atlantique et du golfe Saint-Laurent à l’exploiter.

    Le crabe aux pinces d'or

    La pêche au crabe constitue une activité économique majeure dans les zones côtières des provinces de l’Atlantique et du Québec. En 2017, dans la seule partie sud du golfe du Saint-Laurent, les captures génèrent des revenus d'à peu près 480 millions de dollars pour les crabiers.

    Téléjournal, 21 juin 2017

    Dans la région de Sept-Îles, la communauté innue de Uashat-Maliotenam a trouvé dans le crabe une source de bons emplois pour ses jeunes. C’est ce qu’a constaté le journaliste Guy Bois, dont le reportage a été présenté au Téléjournal du 21 juin 2017. En cette journée nationale des peuples autochtones, le journaliste embarque sur le bateau de Zack Bellefleur. Si l’Innu de 31 ans connaît bien la forêt, c’est avec fierté qu’il va capturer le crabe tous les matins.

    … je ne suis pas dehors, je ne travaille pas dans une usine. C’est ça dont je suis le plus fier, [ma famille], ils sont fiers de moi.

    Zack Bellefleur

    Une fierté bien placée quand on sait que la pêche pratiquée par Zack Bellefleur a transformé son village en un des piliers de l’économie de la région de Sept-Îles. Elle lui procure de plus un bon salaire.

    Actuel, 21 octobre 1987

    Il y a 30 ans, la journaliste France Dauphin est également allée à la rencontre des crabiers pour l’émission Actuel. Le 21 octobre 1987, elle présente son reportage dans lequel on découvre que le crabe a apporté la prospérité à certains pêcheurs de la péninsule acadienne.

    On en voit quelques-uns rouler dans de luxueuses cylindrées. De nouvelles maisons plus spacieuses ont été construites. La journaliste constate aussi que les pêcheurs acadiens tiennent à perpétuer leur métier. Ils espèrent que leurs enfants prendront la relève. Tout semble bien aller dans le meilleur des mondes.

    Une ressource fragile

    Téléjournal, 12 juin 1986

    … c’est devenu la pierre angulaire de l’économie de toute la péninsule acadienne et c’est en train actuellement de s’effriter parce que le crabe s’effrite.

    Gastien Godin, directeur de l’Association professionnelle des pêcheurs acadiens

    Les usines de transformation tournent au ralenti. Les travailleurs saisonniers s’inquiètent. Gagneront-ils les « timbres » nécessaires pour être admissibles à l’assurance-chômage qui assureront leur survie pendant l’hiver? L’incertitude règne.

    Téléjournal, 22 mai 1989

    La façon dont je vois ça, à un moment donné tu te révoltes câlisse (sic) Faut que tu dises, notre gagne-pain est là. Nous autres, on veut arrêter la pêche parce qu’on sait que c’est fini dans le moment. Si on continue à gratter, si on continue de la même façon, c’est fini.

    Jacques Hétu, président de l'Association professionnelle des pêcheurs acadiens

    Cette difficile recherche de l’équilibre entre le pêcheur et la nature s’est complexifiée au cours des dernières années. Ce n’est plus nécessairement la surexploitation du crabe qui menace sa pêche.

    Récemment, des baleines noires se sont empêtrées dans les cordages des crabiers. Plusieurs de ces cétacés morts, sur la liste des espèces en voie d’extinction, se sont échoués sur les plages un peu partout dans l’est du Canada.

    Cette année, le ministère des Pêches et Océans a confirmé la fin de la saison de la pêche au crabe dès le 28 avril afin de protéger les baleines noires. Les pêcheurs pourraient préférer oublier la saison cette année.

    Encore plus de nos archives

    Archives

    Économie