•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Préavis de grève pour samedi au Canadien Pacifique

Un train de marchandises du CP circule sur des rails qui traversent un champ enneigé sur fond de ciel bleu.
- Photo: cpr.ca
Radio-Canada

Deux syndicats qui représentent quelque 3400 employés du Canadien Pacifique (CP) ont déposé un préavis de grève de 72 heures.

Cette menace de grève survient à un moment difficile pour le transporteur ferroviaire, qui fait face aux pressions de ses clients pour rattraper le retard dans le transport des chargements de céréales et pour fournir davantage de trains afin de répondre aux besoins de l'industrie pétrolière dans l'ouest du pays.

Impacts possibles sur les trains de banlieue dans le Grand Montréal

La grève pourrait avoir des conséquences sur les lignes de trains de banlieue Candiac, Saint-Jérôme et Vaudreuil-Hudson. Le Réseau de transport métropolitain (RTM) a prévenu que le débrayage pourrait entraîner la suspension complète de la circulation ferroviaire sur ces lignes, qui circulent sur des rails appartenant au CP.

Ces trains ne sont plus conduits par des employés du CP, mais la grève entraînerait l'absence de travailleurs aux passages à niveau et pour les systèmes de signalisation.

La Conférence ferroviaire de Teamsters Canada, qui représente environ 3000 mécaniciens et conducteurs de locomotive, ainsi que la Fraternité internationale des ouvriers en électricité, qui compte environ 365 membres travaillant à la signalisation et aux communications, déplorent un manque de progrès à la table de négociations.

Si aucune entente négociée n'est conclue à court terme, les membres de deux syndicats déclencheront la grève samedi à 00 h 01, heure de l'Est.

L'employeur a confirmé avoir reçu un préavis de grève. Il se dit engagé à trouver une solution acceptable pour les deux parties. Le CP précise avoir présenté, lundi et mercredi, deux propositions de convention collective de trois et cinq ans aux deux syndicats.

Dans un communiqué, le RTM dit suivre la situation de près et s'engage à informer sa clientèle de toute éventuelle perturbation du service sur ces lignes.

Économie