•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Sel dans l'eau potable : un groupe sudburois propose des solutions

Berges du lac faisant face a Sudbury.

L’Alliance du bassin versant du Grand Sudbury indique que le niveau de sel dans le lac Ramsey approche dangereusement la norme pour une personne devant suivre un régime à faible teneur en sodium.

Photo : Radio-Canada / Sophie Houle Drapeau

Radio-Canada

Dans son rapport déposé auprès des élus municipaux, l'Alliance du bassin versant du Grand Sudbury tire la sonnette d'alarme face à la quantité de sel qui se retrouve dans la principale source d'eau, le lac Ramsey. Selon ce groupe, le sodium dans l'eau correspond à presque trois fois les niveaux qui peuvent affecter les diabétiques et qui peuvent nuire à la vie aquatique.

Un texte de Caroline Bourdua

Lorsque le niveau de sel est trop élevé, le service de santé publique doit en être informé afin de prévenir les patients qui doivent suivre un régime à faible teneur en sodium.

La venue du casino sur le chemin Kingsway et le nouvel aréna risquent aussi d’augmenter le niveau de sel dans l’eau.

Richard Fenton est le président de l'Alliance du bassin versant du Grand Sudbury.Agrandir l’image (Nouvelle fenêtre)

M. Fenton croit qu’une des solutions pour éviter que le sel se retrouve dans les égouts pluviaux est d’éloigner les dépôts à neige.

Photo : Richard Fenton

« Quand vous augmentez le nombre de rues et de terrains de stationnement, cela veut dire encore plus de sels dans les égouts pluviaux qui se jettent dans les eaux du lac Ramsey », explique le président de l’Alliance, Richard Fenton.

Sel et robinet

M. Fenton explique qu’il n’existe aucun moyen de dessaler l’eau du robinet.

« Il faudrait un procédé par osmose inverse, dit-il. Ça prend environ 10 litres d’eau pour produire un litre d’eau non salée et cela coûte très cher, d’autant qu’il n’existe aucune usine dans le Grand Sudbury pour faire ce travail. »

Une épandeuse de sel sur la route.Agrandir l’image (Nouvelle fenêtre)

Le sel que les camions épandent pour déglacer les routes se retrouve dans l’eau du robinet et peut constituer un problème pour une personne devant suivre un régime à faible teneur en sel, selon l’Alliance.

Photo : CBC

Solutions

Selon l’Alliance, il existe d’autres moyens pour retirer la neige, comme :

  • Épandage de sable
  • Utilisation d’un liquide contenant une solution plus faible en sodium
  • Cendres organiques qui procurent une bonne adhérence
  • Déneigement

Sur ce dernier point, M. Fenton recommande que les dépôts à neige soient éloignés des sources d’eau qui se jette dans le lac Ramsey.

« Les lacs Wahnapitae et Vermilion sont nos solutions de rechange les plus près », dit-il.

Le groupe propose aussi que la Ville utilise une substance poreuse lorsqu’il sera question d’asphalter les stationnements du futur aréna.

Un tracteur charge un camion de sel pour épandage sur les routes en hiver. Agrandir l’image (Nouvelle fenêtre)

Le sel utilisé pour dégivrer les routes et les stationnements contribuent à la hausse du taux de sodium dans le lac Ramsey, la principale source d’eau potable du Grand Sudbury.

Photo : Alliance du bassin versant du Grand Sudbury

« Le sel se retrouvera alors dans la terre, plutôt que dans les égouts pluviaux », explique M. Fenton.

L’Alliance du bassin versant du Grand Sudbury est formée de bénévoles qui veillent sur 19 lacs, ruisseaux et rivières de la région.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Santé publique

Environnement