•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Contamination à l’hépatite A : Adonis élargit son rappel de produits

Des contenants de jus de fruits.
Les jus commercialisés par Adonis visés par un rappel du MAPAQ en raison d'une contamination possible des fraises utilisées pour les préparer. Photo: Radio-Canada / MAPAQ
Radio-Canada

Après avoir rappelé des emballages de fraises congelées en provenance d'Égypte susceptible d'être contaminées au virus de l'hépatite A, les marchés Adonis étendent le rappel à une série de produits fabriqués avec ces fraises.

Dans un communiqué du ministère de l’Agriculture, des Pêcheries et de l’Alimentation du Québec (MAPAQ), les marchés Adonis annoncent le retrait des tablettes et le rappel de jus, de cocktails et de smoothies préparés dans ses épiceries avec des fraises crues de marque Montana, importées d’Égypte.

Samedi dernier, l'Agence canadienne d'inspection des aliments a lancé un rappel des emballages de fraises congelées de cette marque vendue au Québec et en Ontario par le Groupe Adonis, car le produit est soupçonné d’être contaminé par le virus de l’hépatite A.

Les produits rappelés :

  • Les « jus d’Adonis fraise et banane » de format 1 litre et 500 ml vendus jusqu’au 13 avril dernier.
  • Les smoothies « Douceur aux fraises » de format 1 litre et 500 ml vendus jusqu’au 13 avril.
  • Les cocktails « Adonis », « Monsieur Twister » et « Saveur d’été » contenant des fraises vendus dans des verres en plastique.
  • Fraises surgelées de marque Montana en paquet de 1 kilogramme, en provenance d'Égypte.

Selon le communiqué du MAPAQ, « le jus et le smoothie étaient vendus à l’état réfrigéré et conditionnés dans des bouteilles en plastique, alors que les cocktails étaient vendus au comptoir par un préposé ».

L’étiquette du jus et du smoothie comporte, outre leur dénomination propre, la mention « Adonis » et le logo de cette enseigne.

Une affiche montrant des cocktails aux fruits.Les cocktails aux fraises préparés en épicerie sont aussi visés par le rappel d'Adonis. Photo : Radio-Canada / MAPAQ

Selon Santé Canada, quelques cas de maladie associés à la consommation de ces fraises ont été signalés.

On a eu une petite éclosion provinciale de cas d’hépatite A qui était liée à la consommation de petits fruits. En date du 13 avril, le MAPAQ, avec les autorités de la santé publique, ont identifié la source de l’éclosion comme étant les fameuses fraises d’Égypte.

Danielle Ramsay, coordonnatrice provinciale aux toxi-infections alimentaires au MAPAQ

Que faire en cas de consommation de ces produits?

Les personnes qui auraient consommé l’un de ces produits devraient consulter leur médecin et éventuellement procéder à une vaccination préventive contre l’hépatite A, selon Danielle Ramsay, du MAPAQ.

Si on a consommé l’un de ces smoothies, jus ou cocktails dans les 14 dernières journées et qu’on n’est pas vacciné contre l’hépatite A, il est recommandé de consulter un professionnel de la santé qui pourra évaluer la pertinence d’une vaccination préventive.

Danielle Ramsay, coordonnatrice provinciale aux toxi-infections alimentaires au MAPAQ

Un emballage de fraises congelées.Un des emballages de fraises surgelées rappelés par Santé Canada. Photo : Radio-Canada / Santé Canada

Les symtômes

L'infection par le virus de l'hépatite A se manifeste habituellement par de la fièvre, un malaise général, une perte d'appétit, des nausées, des vomissements et un inconfort abdominal.

L'infection peut aussi causer une jaunisse. Les symptômes peuvent apparaître jusqu'à 50 jours suivant la consommation.

Les personnes qui ont acheté ces produits peuvent les jeter ou les rapporter dans les succursales où ils ont été achetés.

Rappel d'aliment

Santé