•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Des chats robots pour réconforter des aînés atteints de démence

Des résidents d'un foyer de soins attablés avec des chats robots
Huit chats robots ont fait leur entrée au manoir Summerset de Summerside. Photo: CBC/Sarah MacMillan
CBC

Les résidents atteints de démence d'un foyer de soins de Summerside, à l'Île-du-Prince-Édouard, peuvent désormais se faire réconforter par des chats robots qui ressemblent fort à leurs congénères en chair et en os.

Un groupe de bénévoles de Summerset Manor a acheté les deux premiers robots en janvier et ils se sont révélés à ce point populaires que la direction a voulu agrandir la portée. Elle a aussi encouragé les proches de résidents à en acheter, au coût de 120 à 150 $.

Il y en a maintenant huit, activés par des capteurs de mouvement, dans l’aile réservée aux résidents atteints de démence. Les chats miaulent, ronronnent et se déplacent comme les vrais, à tel point que les résidents s’y laissent tromper.

« C’est un joli chat à avoir dans son environnement », affirme Earle Dyment, à propos de son nouveau compagnon, Peaches.

Un chat robotLes chats robots ont un effet calmant sur les résidents. Photo : CBC/Sarah MacMillan

« S’ils sont agités, pour une raison ou une autre, ou qu’ils se sentent seuls, ils vont chercher leur chat et ça les calme », dit Tania McQueen, ergothérapeute au foyer.

Moins de médicaments

Elle a constaté que les résidents ont besoin de moins de médicaments et qu’ils font moins de crises depuis que les chats robots sont apparus.

Les résidents se sentent utiles. Ils savent qu’ils doivent s’occuper de ces animaux.

Tania McQueen, ergothérapeute au Summerset Manor

En prime, ces chats exigent très peu de soins : ils n’ont pas à être nourris et n’ont pas besoin de litière.

Et les résidents remarquent à peine qu’ils interagissent avec des robots, selon Tania McQueen.

Le foyer faisait déjà appel à des animaux vivants pour réconforter ses résidents. L’avantage avec les robots, c’est qu’ils sont disponibles en permanence, même au milieu de la nuit, lorsque des résidents deviennent agités.

Île-du-Prince-Édouard

Robotique