•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Kendrick Lamar, premier rappeur à remporter le Pulitzer

Kendrick Lamar Photo: Getty Images / Photo by Christopher Polk
Radio-Canada

Il ne fait pas dans le jazz, encore moins dans la musique classique. Cela n'a pas empêché Kendrick Lamar de remporter un prix Pulitzer (dans la catégorie musique) pour son album Damn, une première pour un rappeur.

L’opus reflétait la complexité de la vie afro-américaine, a indiqué le comité lors de l’annonce lundi après-midi. En plus de cette prestigieuse distinction américaine, le rappeur reçoit 15 000 $.

Kendrick Lamar a été louangé pour sa profondeur lyrique, ses prestations remarquables, ainsi que pour son mélange élaboré de hip-hop, de jazz, de soul, de funk, de poésie et de sons africains. Voilà une belle revanche pour l'artiste, à qui le Grammy de l'album de l'année a échappé en janvier dernier aux mains de Bruno Mars pour 24K Magic.

Ses grands albums comme Good Kid, M.A.A.D City, To Pimp a Butterfly et Damn sont devenus des œuvres d’art en soi, notamment grâce une écriture portant sur les Noirs, la vie dans la rue, la brutalité policière, la persévérance, la survie et l’estime de soi.

Ses raps lucides ont fait de lui la voix d’une génération et un leader du hip-hop jonglant avec une panoplie de styles musicaux.

Le comité du Pulitzer a déjà remis des prix spéciaux à Bob Dylan, à Duke Ellington, à George Gershwin, à Thelonious Monk, à John Coltrane and à Hank Williams, mais aucun jusqu'ici à une personnalité populaire comme Kendrick Lamar.

Avec les informations de Associated Press

Musique

Arts