•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Apple met en garde ses employés contre les fuites, et le message coule dans les médias

Le logo d'Apple
Le logo d'Apple Photo: Associated Press/Mark Lennihan

Une note d'Apple envoyée à l'ensemble de ses employés pour les informer des conséquences de divulguer de l'information aux médias a fuité à son tour.

La situation a été rapportée par le site américain Bloomberg, qui a mis la main sur la note. « Le mois dernier, Apple a attrapé et renvoyé l'employé responsable des fuites concernant les détails d'une réunion interne confidentielle. Des centaines d'ingénieurs étaient présents, et des milliers d'autres au sein de l'organisation ont reçu des informations sur ces procédures. Une personne a trahi leur confiance », peut-on lire au premier paragraphe.

Le message soulevait que les coupables, une fois identifiés, perdaient leur emploi. L’entreprise californienne indique qu’elle a identifié près d’une trentaine de divulgateurs (leakers) en 2017. Une douzaine d'entre eux aurait même été mise en état d’arrestation. « Ils se font attraper plus rapidement que jamais », ajoute Apple dans sa note.

Les employés qui divulguent des informations ont tout à perdre. […] Ces personnes ne font pas que perdre leur emploi. Certaines font face à une peine d'emprisonnement et à des amendes importantes.

Extrait de la note envoyée aux employés d'Apple

À quelques reprises, Apple souligne que les coupables qu’elle a identifiés ne pensaient pas se faire prendre. Elle soulève aussi que les employés doivent se méfier de la presse, qui les sollicite pour avoir de l’information exclusive.

Apple aurait refusé de commenter la situation.

Fuites précédentes

Ce n’est pas la première fuite dont Apple est victime. Dans la note envoyée, l'entreprise mentionne notamment que des détails à propos de l’iPhone X avaient coulé avant son annonce officielle.

Elle déplore, entre autres, qu’avec ces informations, la concurrence détienne plus d'éléments pour répondre à l’arrivée de ses produits. Cela peut avoir des conséquences négatives sur les ventes, plaide-t-elle.

Nous voulons avoir la chance de dire à nos clients pourquoi le produit est génial, nous ne voulons pas que cela soit mal fait par quelqu'un d'autre.

Greg Joswiak, le vice-président responsable des stratégies de marketing pour les produits iPhone.

Apple n’est pas la seule entreprise de la Silicon Valley à avoir été victime de fuites ces derniers temps. En mars dernier, une note datant de 2016 mettait Facebook dans l’embarras. Elle affirmait qu'elle devait continuer de croître malgré les risques pour ses utilisateurs.

Avec les informations de Bloomberg

Médias

Techno