•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Le mandat régional pénalise l'hôpital Horizon Santé-Nord selon son PDG

Hôpital Horizon Santé-Nord de Sudbury.
L'hôpital Horizon Santé-Nord de Sudbury Photo: Radio-Canada / Claude Gagnon

La situation que vit Horizon Santé-Nord n'est pas unique, selon le PDG Dominic Giroux. Selon une analyse financière des 14 RLISS de la province, réalisée par l'Hôpital de Timmins et du district, les hôpitaux du Nord-Est sont ceux dont la situation financière serait la plus mal en point.

À Sudbury seulement, 76 emplois additionnels pourraient être supprimés, afin d'équilibrer le budget du plus important hôpital du Nord-Est de l'Ontario.

Ces licenciements se feraient toutefois seulement à partir de juin, alors que le RLISS du Nord-Est veut faire examiner le budget de l'hôpital par une tierce partie.

Je pense que c’est important que le RLISS fasse cet examen systémique dans les prochaines semaines et nous comptons travailler de très près avec eux.

Dominic Giroux, PDG Horizon Santé-Nord

Les quatre grands hôpitaux du Nord-Est (HSN, North Bay, Sault-Sainte-Marie, et Timmins) ont cosigné une lettre adressée au président du RLISS.

Ces établissements de santé se disent inquiets de leur capacité de répondre aux besoins de leurs patients étant donné la conjoncture financière difficile.

Dominic Giroux le PDG dans un corridor de l'établissement de santé.Selon Dominic Giroux, la province doit réaliser qu’Horizon Santé-Nord a un mandat régional et que des fonds sont nécessaires pour répondre à cette réalité. Photo : Twitter / @HSN_Sudbury

« Avec les projections démographiques, on sait pertinemment que l’argent n’ira pas dans le Nord-Est, mais plutôt dans le reste de la province, car c’est là qu’il y aura une croissance de la population », dit le PDG d’Horizon Santé-Nord, Dominic Giroux.

Il explique que la formule de financement des hôpitaux va en fonction de sa démographie, alors qu’on assiste plutôt au vieillissement de la population dans le Nord-Est.

Dominic Giroux ajoute que depuis cinq ans, les établissements de Sault-Sainte-Marie, Timmins et North Bay ont réduit leur personnel de 10 %, soit environ 330 employés à temps plein.

Hôpital de Timmins et du District en hiver.L’Hôpital de Timmins et du district est au nombre des établissements qui ont cosigné une lettre demandant au RLISS plus d’argent. Photo : Radio-Canada / Jean-Loup Doudard

« Leur volume de patients a baissé du même nombre, mais entre-temps, Horizon Santé-Nord a réduit ses effectifs de 1%, alors que le nombre de patients a augmenté de sept pour cent »,poursuit-il.

C’est pourquoi l’établissement sudburois demande au RLISS un financement additionnel pour répondre aux besoins de la clientèle extérieure, qui finit par être soignée à Sudbury.

Pancarte de l'hôpital Horizon Santé-Nord dans le Grand Sudbury.Horizon Santé-Nord est également un hôpital universitaire dans le Nord-Est ontarien. Photo : Radio-Canada / CBC

Le budget 2018-2019 d’Horizon Santé-Nord est de près de 506 M$.

« On a certainement un problème avec le nombre de patients, mais ce qui est bien c’est qu’on ne coupe pas de lits, explique la présidente du CA de l'hôpital, Nicole Everest. On continue de donner des services nécessaires pour nos patients. »

Ce budget tient aussi compte du parachèvement en 2019 de la construction de la salle qui doit accueillir le tomodensitomètre à émissions de positrons (TEP).

Le déficit de fonctionnement a aussi été réduit à 4,9 M$ de dollars, soit 1 % du budget total.

Horizon Santé-Nord espère que les retraites et l’attrition réduiront l’impact des mises à pied anticipées, alors que 184 employés sont admissibles à une pension non réduite d’ici 2019.

Parmi les mesures d’économies, Horizon Santé-Nord préconise une réduction de 113 postes à temps plein (ETP), soit le nombre d’employés ramené au niveau avant 2010 :

  • 37 postes ETP de gestion et postes non syndiqués (déjà éliminés)
  • 76 postes ETP syndiqués
  • Réduction de 6,9 M$ en dépenses de programmes non cliniques
  • Réduction de 23 % du budget des dépenses pour les rénovations, l’équipement et la technologie de l’information

Le président du syndicat des employés d'entretien, Dave Shelefontiuk, constate qu'il y a à peine assez de personnel.

Il est convaincu que des réductions supplémentaires auront un impact sur les services aux patients.

« Si je ne nettoie pas une chambre, elle n'est pas désinfectée, fait-il valoir. Mais ils ne voient pas les choses de cette façon. »

Une infirmière, vêtue d'une combinaison de protection, s'apprête à entrer dans la chambre d'un patient. Horizon Santé-Nord s’est engagé à ne pas réduire le nombre de lits. Photo : Radio-Canada / Martin Thibault

Le consultant en soins infirmiers Paul-André Gauthier s'inquiète aussi de la disparition de postes d'infirmières autorisées, d'infirmières auxiliaires, de cliniciens et d'autres employés qui offrent des soins et des traitements.

« Nous comprenons que ce budget approuvé par le conseil d’administration est difficile », assure la présidente du CA, Nicole Everest.

Le RLISS désapprouve le budget

Selon HSN, le Réseau local d’intégration des services de santé du Nord-Est (RLISS) a annoncé que le budget de l’hôpital sera soumis à un tiers d’ici le 30 juin.

La porte-parole du RLISS, Kate Fyfe, dit que l'agence veut s'assurer que le système de santé peut supporter les changements désirés par Horizon Santé-Nord.

« Nous voulons nous assurer que les patients puissent toujours avoir accès aux meilleurs soins aussi près de chez eux que possible », dit-elle.

Texte d'une lettre de la ministre de la Santé qui dit notamment : « Le Réseau local intégration des services de santé du Nord-Est a prévenu le ministère qu'il n'appuie pas le plan proposé par Horizon Santé-Nord. »Agrandir l’imageLa ministre de la Santé de l'Ontario, Helena Jaczek, a prévenu Horizon Santé-Nord que le Réseau local intégration des services de santé du Nord-Est (RLISS) désapprouve le plan proposé par le conseil d'administration. Photo : Radio-Canada

Entre-temps Horizon Santé-Nord espère recevoir une tranche immédiate de l’aide financière annoncée le 28 mars par la province dans son plus récent budget.

Cette aide demandée de 5,9 M$ par année assurerait du personnel stable, mais « HSN n’est pas assuré de recevoir cette aide financière », lit-on dans le communiqué.

L’établissement estime que chaque jour qui passe équivaut à des pertes de 250 000 $ par semaine.


LE RLISS du Nord-Est désapprouve le budget de l'hôpital Horizon Santé-Nord by Radio-Canada on Scribd

Nord de l'Ontario

Hôpitaux