•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Les propriétaires de Kia Forte remportent une victoire contre Kia Canada

Une voiture Kia Forte
Même après deux remplacements, le bloc moteur de la Kia Forte de Charles Laliberté claque encore. Photo: Radio-Canada
Radio-Canada

Les propriétaires de Kia Forte, dont les moteurs ont un important problème de claquement, ont remporté une première bataille contre le constructeur automobile. Kia Canada accepte dorénavant de remplacer, à ses frais, les blocs moteurs défectueux, et ce, même si la garantie du véhicule est échue.

Un texte de Katherine Tremblay, de La facture

Depuis la diffusion d’un reportage de l’émission La facture le 30 janvier dernier et du dépôt d’une demande pour autoriser une action collective, Kia Canada a effectué un virage à 180 degrés dans ce dossier. Après avoir pendant des années nié le problème et refusé de remplacer les blocs moteurs défectueux, Kia aurait donné une directive à ses concessionnaires de procéder au remplacement.

Pour Guillaume Allard, un propriétaire de Kia Forte qui a décidé de se battre contre Kia en publiant une vidéo sur YouTube et en créant un groupe Facebook qui réunit près de 2500 propriétaires de Kia Forte, le changement d’attitude est total.

« Au départ, c'était : ''on ne peut rien, vous n'avez pas de garantie''. Et maintenant, c'est rendu : ''on est au courant. On va faire le remplacement du moteur, il n'y a pas de problème'' », dit-il.

Le silence de Kia

Kia Canada n’a cependant pas informé les propriétaires concernés de cette nouvelle directive. Les propriétaires n’ont donc pas reçu de lettres les informant de ce changement important dans la politique du constructeur. Ainsi, seuls ceux qui suivent la situation sur le groupe Facebook de Guillaume Allard ou qui se rendent chez un concessionnaire Kia sont au courant de cette nouvelle politique concernant l’application de la garantie.

« Dans le fond, les gens qui vont avoir de l’aide, c’est les gens qui vont faire les démarches », se désole Hélène Lamoureux, une propriétaire de Kia Forte qui a vu sa demande de remplacement être finalement acceptée après avoir essuyé un refus dans le passé.

George Iny, président de l’Association pour la protection des automobilistes (APA)Selon George Iny, président de l’Association pour la protection des automobilistes, Kia Canada aurait dû être plus transparent envers les propriétaires de véhicules défectueux. Photo : Radio-Canada

Selon George Iny, président de l’Association pour la protection des automobilistes (APA), Kia aurait dû communiquer à ses clients ce changement dans l’application de sa garantie. Comme une garantie est un engagement formel, tout changement à celle-ci doit être communiqué aux personnes concernées par cette modification.

On a ouvert la porte, mais ce n’est pas officiel, c'est officieux.

George Iny, président de l’APA
Maxime Brière, propriétaire d'une Kia ForteMaxime Brière craint que le problème de claquement revienne même si son bloc moteur a été changé. Photo : Radio-Canada

Des inquiétudes sur le bloc moteur de remplacement

Maxime Brière, qui a vu sa demande refusée par Kia Canada en 2016, a enfin pu faire remplacer gratuitement son bloc moteur dont les cylindres étaient rayés. Toutefois, il n’est pas entièrement rassuré sur les correctifs qui ont été apportés à la pièce de remplacement. Il a tenté d’obtenir des informations du concessionnaire, sans succès.

« La pièce qu’ils ont mise dedans est supposée être modifiée. J'ai posé des questions, j'ai regardé sur le bordereau de travail qu'ils m'ont remis. Je suis supposé avoir une nouvelle pièce, mais qu'est-ce qu'elle a de changé, je ne le sais pas », s'interroge Maxime Brière.

Les doutes de Maxime Brière sont partagés par George Iny de l’APA. « Nous étions convaincus que le nouveau moteur allait régler le problème. On n’a plus cette idée. »

Le reportage de Katherine Tremblay sera diffusé à La facture, le 17 avril à 19 h 30 sur Radio-Canada Télé

Deux remplacements et les problèmes persistent

Nos recherches nous démontrent qu’effectivement, la pièce de remplacement du bloc moteur peut être problématique.

« On voit qu'il y a un nombre quand même remarquable de personnes qui sont rendues à un 2e bris et même certains qui sont rendus à un 3e bris », souligne George Iny.

Charles Laliberté, un mécanicien de véhicules lourds, en sait quelque chose. Il a connu des problèmes de claquement sur sa Kia Forte dès 2015, bien avant la fin de sa garantie. Il a dû faire remplacer son bloc moteur une première fois en 2015 après seulement 40 000 kilomètres. Puis une deuxième fois en 2017, après seulement 30 000 kilomètres, alors que le même bruit de claquement était réapparu.

Numéro d'un bloc moteur de remplacement sur une Kia ForteLe numéro du bloc moteur de remplacement de Maxime Brière est exactement le même que celui qui était défectueux. Photo : Radio-Canada

Il remarque, en scrutant ses bons de travail, qu’on a remplacé en 2015 et en 2017 son bloc moteur par une pièce portant exactement le même numéro. Et cette pièce, qui devait être une version corrigée du bloc moteur, pose toujours problème puisque son deuxième bloc moteur de remplacement claque à nouveau.

Le deuxième remplacement du bloc moteur, il n'a même pas 20 000 km, et il claque encore.

Charles Laliberté, propriétaire d’une Kia Forte

Le cas de Charles Laliberté n’est pas isolé et n’a rien de rassurant pour les propriétaires en attente d’un remplacement de leur bloc moteur. En effet, Maxime Brière vient tout juste de faire remplacer son bloc moteur et la pièce installée porte le même numéro que celle utilisée deux fois dans le véhicule de M. Laliberté.

Selon l'APA, il est anormal, voire préoccupant, de voir autant de cas de réapparition du problème après le remplacement du bloc moteur.

Kia Canada refuse de répondre

Nous avons contacté Kia Canada afin d’obtenir des informations sur la situation et sur le moteur de remplacement.

Kia a refusé de répondre, sous prétexte qu’il y a une demande d’action collective. L'entreprise affirme dans un courriel prendre très au sérieux la sécurité et la qualité de ses véhicules.

Rupture de stock

Les propriétaires de Kia Forte dont les demandes de remplacement ont été acceptées par Kia Canada devront également s’armer de patience. Selon de nombreux témoignages, les pièces sont en rupture de stock.

La requête pour autoriser une action collective a été déposée le 26 janvier dernier par l’APA et Denis Gaudreau contre Kia Canada.

Les personnes qui peuvent s’y inscrire sont celles qui ont acheté ou loué une Kia Forte 2010 à 2015 touchée par un problème d’éraflures des cylindres. Toutefois, le groupe a été élargi pour inclure tous ceux qui ont vendu leur Kia Forte à perte en raison des problèmes de moteur.

À ce jour, près de 3000 personnes se sont inscrites à la demande d'action collective.

Industrie automobile

Économie