•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Adib Alkhalidey, Julien Lacroix et leur projet de film un peu fou

Ils ont un fou rire.
Julien Lacroix et Adib Alkhalidey parlent de leur projet de film Photo: Radio-Canada / Karine Dufour
Radio-Canada

Les humoristes Adib Alkhalidey et Julien Lacroix étaient de passage à l'émission de Tout le monde en parle diffusée dimanche soir pour présenter leur projet de film autofinancé, une aventure un peu folle, ont-ils raconté à Guy A. Lepage.

La comédie, qui traitera de la maladie mentale, n’est pas encore entièrement financée. Pourtant, les caméras doivent se mettre à tourner en mai prochain et la première du film est prévue en janvier 2019, soit dans moins d’un an, à la Place des Arts de Montréal.

« Je vais être vraiment honnête, c’est le truc que j’ai fait dans ma vie qui me fait le plus peur », a affirmé Adib Alkhalidey au sujet de leur projet de comédie.

Le duo d’humoristes fait appel à la générosité du public en optant pour le sociofinancement (Nouvelle fenêtre). Ils espérent amasser 80 000 $ en 60 jours. À 40 jours de la fin de la campagne, dimanche soir, ils avaient atteint 60 % de leur objectif.

Leur démarche est loin d’être traditionnelle dans le milieu du cinéma, où l’on compte plus souvent sur l’appui des organismes culturels gouvernementaux. Loin de vouloir jeter la pierre à ces derniers, les humoristes expliquent qu’ils étaient tout simplement trop pressés de réaliser leur film rêvé.

« Ce projet-là, c’était urgent pour nous de le faire, et des fois les processus peuvent être très, très longs, explique Adib Alkhalidey. On a décidé de travailler ce projet comme on a travaillé tous nos projets web par le passé, c’est-à-dire dans l’urgence, sans trop se poser de questions. »

Le truc le plus beau qui s’est passé, c’est que dès le moment où on a annoncé [le projet], on se sentait comme des tarés de dire : "Mon Dieu, on va vraiment le faire." Puis, il y a plein d’autres tarés qui ont commencé à lever la main et à dire : "Nous, on est fous aussi et on veut embarquer avec vous."

Adib Alkhalidey

Un sujet délicat

Les deux humoristes seront les protagonistes du film qu’ils ont écrit et qui sera réalisé par Adib Alkhalidey. Le sujet : la maladie mentale.

« À la base, c’est l’histoire d’Adib, qui travaille dans une épicerie avec moi et qui tente de s’enlever la vie, explique Julien Lacroix. Moi, je le trouve, je le sauve et je décide de ne pas le lâcher, jusqu’à ce qu’il aille mieux. »

C’est un sujet délicat qui les touche profondément. « On a envie d’en rire avec respect et de sentir qu’on est capables de mettre un peu de lumière sur quelque chose qui est sombre à la base », affirme Adib Alkhalidey.

Les jeunes hommes, qui tiendront les rôles principaux de leur long métrage, indiquent sur leur page de sociofinancement qu’on pourra y voir des « visages connus » avec qui ils ont « toujours rêvé de collaborer ».

Après la première, prévue en janvier 2019, ils entendent présenter leur œuvre dans des salles de spectacle du Québec, plutôt que dans le réseau des cinémas.

Cinéma

Arts