•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

L'actualité qui a marqué le week-end

Radio-Canada

L'Occident réprimande le régime syrien par la bouche de ses canons; Justin Trudeau brandit le bâton législatif dans le dossier Trans Mountain; Jean-Martin Aussant remporte une première manche dans Pointe-aux-Trembles. Petit résumé de l'actualité du week-end pour alimenter les discussions lundi matin.


Washington prêt à dégainer de nouveau en Syrie

Le président des États-Unis, Donald Trump, s'adresse à la nation pour annoncer des frappes sur la Syrie le 13 avril 2018.Le président des États-Unis, Donald Trump, s'adresse à la nation pour annoncer des frappes sur la Syrie le 13 avril 2018. Photo : Reuters / Yuri Gripas

D’un ton posé, le président américain Donald Trump s’est adressé à la nation vendredi soir, au moment même où son armée bombardait des cibles associées au programme d'armes chimiques du gouvernement syrien. Ces frappes ont été menées conjointement avec la France et le Royaume-Uni en représailles à l’attaque chimique présumée qui a fait quelque 40 morts à Douma le 7 avril et qui est imputée au régime de Bachar Al-Assad. Samedi, la Russie a saisi le Conseil de sécurité des Nations unies pour dénoncer l’action occidentale. Sa résolution a toutefois été rejetée. Si la France a fait part de son intention de prioriser la voie diplomatique pour régler la crise syrienne, les États-Unis ont affirmé que d’autres frappes pourraient s‘abattre sur le pays en cas de récidive du régime syrien. LIRE LA SUITE


L'oléoduc Trans Mountain verra le jour, affirme Justin Trudeau

La première ministre de l'Alberta Rachel Notley, le premier ministre du Canada Justin Trudeau et le premier ministre de la Colombie-Britannique John Horgan.Les trois premiers ministres étaient de passage à Ottawa pour tenter de régler le dossier de l'oléoduc Trans Mountain. Photo : La Presse canadienne

Le week-end de Justin Trudeau a été teinté par l’impasse qui persiste dans le dossier de la construction de l’oléoduc Trans Mountain. D’un côté, le premier ministre de la Colombie-Britannique, John Horgan, qui tient mordicus à la protection des côtes contre tout déversement de pétrole. De l’autre, la première ministre de l’Alberta, Rachel Notley, qui vise les marchés asiatiques via le port de Vancouver. Au centre, le premier ministre canadien qui souhaite allier protection de l’environnement et développement économique. Interrompant un voyage officiel par une escale à Ottawa, Justin Trudeau a brandi le bâton législatif pour casser l’opposition de la Colombie-Britannique et rassurer la pétrolière Kinder Morgan. LIRE LA SUITE


Une tempête printanière s'abat sur l'Ontario et s'amène vers le Québec

Un véhicule est renversé sur le côté suite à une sortie de route.Des centaines de sorties de route sont survenues en Ontario cette fin de semaine. Photo : Sonny Subra/Twitter

Les heures de pointe risquent d’être difficiles pour les automobilistes québécois et ontariens en début de semaine. Un impressionnant système dépressionnaire, qui a commencé à s’abattre sur les deux provinces dimanche, devrait provoquer des accumulations de pluie, de verglas, de grésil et de neige jusqu’à mardi. Déjà, samedi, en Ontario, des milliers de foyers étaient dans le noir et la police rapportait plus de 550 sorties de route. LIRE LA SUITE


James Comey croyait à l'élection d'Hillary Clinton

James Comey a dirigé le FBI de 2013 à 2017.James Comey a dirigé le FBI de 2013 à 2017. Photo : Associated Press / Alex Brandon

Les mémoires de James Comey, ex-patron du FBI limogé par Donald Trump, doivent paraître mardi aux États-Unis, mais les échanges explosifs, eux, ont déjà cours. L’ex-patron de la police fédérale a notamment admis que sa conviction qu'Hillary Clinton allait remporter l'élection présidentielle de 2016 avait influé sur la manière de mener son enquête sur la candidate démocrate. La déclaration a provoqué l'ire de Donald Trump, à quelques heures de la diffusion d’une entrevue très attendue de Comey. LIRE LA SUITE


Série d’investitures politiques au Québec

Jean-Martin Aussant a remporté l'investiture péquiste dans Pointe-aux-Trembles.Jean-Martin Aussant a remporté l'investiture péquiste dans Pointe-aux-Trembles. Photo : La Presse canadienne / Graham Hughes

La Coalition avenir Québec (CAQ), le Parti libéral (PLQ) et le Parti québécois (PQ) ont procédé à l’investiture de candidats dimanche. La CAQ a choisi l'économiste Youri Chassin, qui a notamment œuvré à l’Institut économique de Montréal, pour porter ses couleurs dans Saint-Jérôme, tandis que le PLQ a arrêté son choix sur Stéphane Lacasse, un conseiller du ministre Laurent Lessard, pour le représenter dans La Peltrie. Le duel attendu entre Maxime Laporte et Jean-Martin Aussant a fait de l’ex-chef d’Option nationale le porteur de ballon péquiste dans Pointe-aux-Trembles. Des nominations prometteuses en vue des élections d’octobre prochain. LIRE LA SUITE


Une diplômée en science infirmière échoue à l'examen d'accréditation neuf fois

Une jeune femme triste qui tient son diplôme de sciences infirmières dans son salon.Stéphanie Noël a tourné le dos à la profession d'infirmière. Elle a été incapable de réussir l'examen accréditation NCLEX-RC. Elle étudie pour devenir enseignante. Photo : Radio-Canada / Nicolas Steinbach

Des infirmières diplômées du Nouveau-Brunswick ne pourront jamais exercer leur métier. Elles sont nombreuses à être incapables de réussir l'examen d'accès à la profession en raison du manque de ressources en français et de la mauvaise traduction du test, rédigé originalement aux États-Unis. Après des démarches longues et coûteuses, plusieurs d'entre elles choisissent ainsi de changer de profession. La situation préoccupe l'Université de Moncton, tandis que sévit une pénurie d'infirmières dans la province. LIRE LA SUITE


Bonne semaine!

Société