•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

L'entreprise AAR encore et toujours en recrutement

L'entreprise AAR fait toujours face à un urgent besoin de main-d'oeuvre.
L'entreprise AAR fait toujours face à un urgent besoin de main-d'oeuvre. Photo: Radio-Canada
Radio-Canada

L'entreprise AAR, de Trois-Rivières, cherche 50 travailleurs pour occuper immédiatement différents postes. Le manque de main-d'oeuvre qui se vit un peu partout au Québec touche directement l'entreprise spécialisée dans l'entretien d'avions.

Dans les immenses ateliers de Trois-Rivières, l'entreprise emploie déjà 350 travailleurs spécialisés dans l'entretien et la restauration d'aéronefs.

AAR, qui a signé un contrat dernièrement pour l'entretien des avions d'Air Canada pour les 10 prochaines années, doit embaucher encore plus de monde. L'objectif est de compter 400 employés à court terme.

Pour y arriver, AAR s'est associée avec l'École nationale d'aérotechnique (ENA) du Cégep Édouard-Montpetit, à Saint-Hubert.

« Les gens de la Mauricie et du Centre-du-Québec sont privilégiés. On a un programme avec l'ENA qui va faciliter leur intégration », dit Guy Gagnon, directeur des ressources humaines d'AAR.

La direction explique que les futurs employés travailleront notamment les fins de semaine et pendant la saison estivale.

« L'avantage en venant travailler ici chez AAR, c'est qu'ils [les travailleurs] ne seront pas attitrés à une seule fonction. Ils vont toucher à l'ensemble de l'avion », fait valoir Guy Gagnon.

L'entreprise recherche des techniciens spécialisés en maintenance d'avion, tels des mécaniciens, mais aussi du personnel moins qualifié.

Mauricie et Centre du Québec

Économie