•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Cinq films francophones à l'affiche du 25e du Festival du film du Nord-Ouest

L'affiche du festival.
L'affiche du Festival du film du Nord Ouest de Thunder Bay, qui se déroule du 15 au 22 avril. Photo: Courtoisie de Marty Mascarin

En tout, vingt-sept films sont à l'affiche du 25e Festival du film du Nord Ouest (NOSFA) de Thunder Bay, où environ 2000 personnes attendues, du 15 au 22 avril.

Un texte de Justine Cohendet

« L’objectif est de présenter des films qui ne viendraient pas autrement à Thunder Bay », explique Philippe Hamel, membre du comité de direction du festival.

Un travail de longue haleine, débuté en septembre par les organisateurs de l’évènement, qui ont voulu mettre de l’avant la variété à l’écran.

Cette année, cinq des 27 films à l’affiche sont francophones. Les organisateurs ont, par exemple, sélectionné le film québécois De père en flic 2 et le film français Sage Femme.

Je trouve que c’est très enrichissant. Grâce à ce festival, les francophones ont accès à des films qu’on ne pourrait pas voir au Silvercity.

Audrey Debruyne, présidente du club culturel francophone de Thunder Bay

Un film d'Agnès Varda

Depuis environ trois ans, le club culturel francophone commandite un des films francophones sélectionnés par le NOSFA. Cette année, les membres du club ont arrêté leur choix sur le documentaire Visages/Villages, réalisé par Agnès Varda et JR.

« On a été attiré par ce film parce que l’on se déplace avec les deux protagonistes dans les villages pour aller à la rencontre des gens », explique Audrey Debruyne qui estime que ce film fait écho à la démarche de son club.

Un homme mince et grand et une femme petite et plus ronde traversent un passage protégé.Visages villages, de J.R. et Agnès Varda Photo : MK2 Mile-End

Nous, c’est justement cette démarche-là qui est présente dans le club, l’idée d’aller chercher des nouveaux publics, d’aller rencontrer les francophones et les francophiles de Thunder Bay.

Audrey Debruyne, présidente du club culturel francophone de Thunder Bay

La présence de films francophones au festival n’est pas nouvelle. « On a toujours sélectionné au moins un film en français », raconte Philippe Hamel.

« Notre meilleur film, celui pour lequel on a vendu le plus de billets, c’était un film français, [Le Fabuleux Destin d'Amélie Poulain], en 2004 », se souvient-il.

Nord de l'Ontario

Cinéma