•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Atterrissage réussi à Halifax sur des pneus éclatés

Des avions d'Air Canada stationné à l'aéroport
Un appareil d’Air Canada a réussi à atterrir à Halifax, samedi, après avoir signalé des problèmes de train d’atterrissage. Photo: CBC
Radio-Canada

Les 143 passagers d'un vol d'Air Canada arrivant d'Orlando, en Floride, ont eu chaud samedi après-midi, quand leur avion a connu des problèmes de train d'atterrissage lors de son approche de l'aéroport international Stanfield, à Halifax.

Les pompiers ont été dépêchés à l’aéroport à 15 h 33 parce que l’équipage du vol 1219 avait signalé que le train d’atterrissage ne se déployait pas correctement.

Deux pneus ont éclaté durant l’atterrissage, confirme Air Canada, mais personne n’a été blessé.

« C’était un bel atterrissage. Il [le pilote] a vraiment fait du beau travail », affirme Gordon Barton, un passager.

Peggy Blair, une passagère qui siégeait au-dessus du train d’atterrissage, dit avoir entendu et ressenti sous ses pieds « un grand boum ». Elle se doutait que quelque chose clochait, dit-elle, mais le pilote a aussitôt annoncé que c’était peut-être des bagages qui s’étaient déplacés.

Mais Gordon Barton, qui s’y connaît en matière de véhicules, explique qu’il avait l’impression qu’un train d’atterrissage était bloqué.

Kenleigh Barton, passagère de 16 ans, reconnaît qu’elle était nerveuse. Sa cousine Alexis Blair, 14 ans, dit qu’elle a eu peur.

Les passagers affirment que l’avion tournait au-dessus de l’aéroport, et que l’équipage les avait prévenus qu’il fallait régler quelques problèmes.

La famille rassemblée dans une salle de l'aéroportPeggy Blair et son mari Gordon Barton rentraient à Halifax après un voyage à Disney World avec leurs petits-enfants Alexis Blair (à gauche) et Kenleigh Barton. Photo : CBC/Anjuli Patil

« Un train d’atterrissage ne descendait pas, mais je crois qu’il s’est déployé juste avant l’atterrissage, affirme Greg Hebb, des services d’incendie et d’urgence d’Halifax. Je crois qu’il y a eu quelques dommages sous l’avion. C’était un atterrissage plutôt difficile. »

L’appareil s’est posé en sécurité à 15 h 45, précise Theresa Rath Spicer, porte-parole de l’aéroport. L’avion doit être inspecté, au cas où il serait endommagé. C’est pourquoi il a été remorqué hors de la piste, ajoute-t-elle.

Le Bureau de la sécurité des transports du Canada envoie une équipe à Halifax pour enquêter sur l'incident.

Avec les informations d’Anjuli Patil et de Frances Willick, de CBC

Avec les informations de CBC

Nouvelle-Écosse

Transports