•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Pas de chignons pour les policiers, disent les Canadiens

De nombreux agents de la Gendarmerie royale du Canada (GRC) sont debout en uniforme rouge lors d'une cérémonie.
Les Canadiens ont une mauvaise opinion des policiers qui ont des perçages ou tatouages au visage et des coupes de cheveux inhabituelles, selon un sondage. Photo: La Presse canadienne / Jason Franson

Quand il s'agit des forces de l'ordre, les Canadiens disent non aux chignons pour homme, à la mouche (soul patch), à la barbiche et au visage tatoué. C'est ce qu'ont répondu la majorité des participants à un sondage commandé par la Gendarmerie royale du Canada (GRC).

Les chemises bleu foncé et les rayures jaunes sur les pantalons sont, par contre, plus rassurantes.

Ce ne sont que quelques-uns des résultats de l’étude qui a sondé les Canadiens sur leurs opinions de l’apparence des policiers, des casquettes jusqu’aux perçages.

L’étude menée par le laboratoire de recherche en psychologie policière de l’Université Carleton a été lancée après la plainte d’un agent de la GRC. Le policier a affirmé que la chemise standard des agents de la GRC, d’une couleur gris pâle, rend la poitrine plus visible et présente une meilleure cible.

L’enquête de la plainte a pris de l’ampleur lorsque le commissaire de la GRC de l’époque, Bob Paulson, a approuvé une analyse plus profonde de plusieurs aspects de l’apparence des policiers.

Le laboratoire de Carleton a effectué une étude pilote auprès de 450 étudiants en psychologie, leur montrant plusieurs photos de policiers portant des vêtements et des coupes de cheveux différents.

L’étude a ensuite été élargie pour comprendre un échantillon représentatif de 2042 Canadiens.

En août 2017, CBC News a obtenu un résumé des résultats de l’étude.

Porter un man bun rend moins « fiable et compétent »

Selon les réponses de l’échantillon représentatif, la grande majorité des répondants désapprouve les accessoires suivants : visages percés ou tatoués, pantalons de style camouflage, favoris et chignons pour les hommes, connus en anglais sous le nom de man buns.

Un homme habillé en smoking pose pour une photo Oscar en main devant une bannière portant les logos des commanditaires d'un festival.L'acteur américain Jared Leto a adopté pour ses cheveux le style « man bun ». Photo : Getty Images / Angela Weiss

Les policiers portant un chignon sont perçus comme étant « plus vulnérables, timides et faibles [...] moins professionnels, fiables et compétents », indique le résumé de l’étude.

Quant au vêtement qui a déclenché l’étude, la chemise gris pâle de la GRC, les participants ont répondu lui préférer une chemise bleu marine.

Cependant, un porte-parole de la GRC affirme qu’il n’y a aucune preuve que le port de la chemise grise comporte des risques pour les agents de police.

« Aucune preuve directe, basée sur la recherche ou les statistiques, n’indique que les uniformes de couleur pâle apportent un plus grand risque à la sécurité des policiers ou mènent directement à des morts dans l’exercice de leurs fonctions », dit le sergent Harold Pfleiderer.

Colombie-Britannique et Yukon

Forces de l'ordre