•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Les records du champion de Donkey Kong étaient faux

Une capture d'écran du jeu vidéo d'arcade Donkey Kong montrant un gorille en train d'attraper un baril de bois dans une pile, pendant que le personnage de Mario saute par dessus un autre baril. Un personnage féminin habillé d'une robe rose regarde vers Mario du haut d'une plate-forme.
Une capture d'écran tirée de Donkey Kong. Photo: iStock / ilbusca
Radio-Canada

Tous les pointages de Billy Mitchell au jeu d'arcade Donkey Kong ont été retirés de la liste officielle des records de Twin Galaxies. Selon l'organisation, M. Mitchell aurait triché pour obtenir au moins deux de ses records.

Twin Galaxies, une référence dans le milieu des jeux vidéo rétro compétitifs, en est venue à cette conclusion après qu’un internaute du nom de Jeremy Young eut contesté les pointages de Billy Mitchell (Nouvelle fenêtre).

Une photo montrant Billy Mitchell, avec les cheveux longs tombant sur les épaules et une barbe taillée, habillé d'un veston et d'une chemise noire. Il porte une cravate et un mouchoir de poche au motif du drapeau des États-Unis.Billy Mitchell, en 2015. Photo : La Presse canadienne / Barry Brecheisen

Selon M. Young, le champion en titre n’aurait pas utilisé une borne d’arcade officielle pour obtenir ses pointages de 1 062 800 points à Donkey Kong et de 1 270 900 points à Donkey Kong Jr. Jeremy Young alléguait que Billy Mitchell s’était plutôt servi de l’émulateur Multiple Arcade Machine Emulator (MAME), un logiciel qui permet de jouer à des jeux d’arcade sur un ordinateur, ce que les règles de Twin Galaxies interdisent.

Cette exigence existe parce que les émulateurs comme MAME permettent aux joueurs de modifier des paramètres, dont la vitesse du jeu, de sauvegarder sa partie à n’importe quel moment et d’altérer certains éléments du jeu pour offrir un avantage au joueur.

Pour démontrer son point, M. Young a analysé une vidéo montrant un record de Billy Mitchell en la regardant image par image. D’après son analyse, les images enregistrées par M. Mitchell montrent des irrégularités par rapport à la version originale du jeu. La vidéo de M. Mitchel montre que plusieurs éléments s’affichent successivement en bloc lors de l’arrivée dans un nouveau niveau. Ces blocs sont affichés dans le désordre à l’écran jusqu’à ce que le niveau soit complètement construit.

Une vidéo tirée de l'émulateur MAME montrant un niveau qui se charge en blocs.Des images tirées de l'émulateur MAME montrant un niveau qui se charge en blocs. Photo : Jeremy Young / Donkey Kong Forum

En revanche, la version originale de Donkey Kong sur borne d’arcade charge les éléments dans un ordre précis (différent à chaque niveau) et plus lentement que la version sur MAME.

« Nous croyons désormais que [les images] ne proviennent pas d’un circuit imprimé d’une arcade originale non modifiée de Donkey Kong », écrit Twin Galaxies sur son site (Nouvelle fenêtre), tout en soulignant qu’elle n’a pu démontrer hors de tout doute que MAME avait été utilisé.

Pas de témoin

De plus, pour être considérés comme légitimes, les pointages doivent être accompagnés d’une preuve montrant le joueur en train d’utiliser une borne d’arcade officielle dont les réglages n’ont pas été altérés.

Or, le seul arbitre de Twin Galaxies qui aurait été témoin de l’enregistrement des pointages record de Billy Mitchell, Todd Rogers, a lui-même été banni par l’organisation pour avoir soumis des pointages considérés comme impossibles à obtenir au jeu Dragster sur Atari 2600. Aucun autre témoin n’a pu confirmer la légitimité des pointages de M. Mitchell.

Billy Mitchell, dont la célébrité mondiale a été assurée par le film The King of Kong, un documentaire sur son titre de champion du monde de Donkey Kong, a toujours clamé que ses titres étaient légitimes. Il n’a pas réagi au retrait de ses pointages.

Twin Galaxies a également effacé les pointages de Billy Mitchell au jeu Pac-Man et a averti le Livre Guinness des records de sa décision.

Avec les informations de Kotaku, Polygon, et Mashable

Jeux vidéo

Techno