•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

La police identifie une autre possible victime du tueur en série présumé Bruce McArthur

Un dessin de cour d'un homme aux cheveux blancs et à la barbe blanche.

Bruce McArthur lors de sa première comparution, le 18 janvier 2018.

Photo : Pam Davies

Radio-Canada

Dans le cadre de son enquête sur le présumé tueur en série Bruce McArthur, la police de Toronto tentait d'identifier un homme décédé, dont la police avait publié la photo le 5 mars dernier.

La police a publié vendredi un communiqué indiquant qu'elle était parvenue à l'identifier.

Les autorités mentionnent que plus de détails seront dévoilés lorsque les proches de l'homme auront été avertis.

La police de Toronto ajoute que des accusations criminelles pourraient également être portées.

L'homme a été identifié jeudi et la police précise que plus de 70 identités possibles lui ont été soumises après la publication de sa photo.

Bruce McArthur, 66 ans, fait face à sept chefs d'accusation de meurtre prémédité.

Une militante pour la communauté LGBTQ+, Nicki Ward, qui a elle-même aidé à retoucher la photo de l'homme décédé se dit satisfaite qu'il ait été identifié.

« Nous allons pouvoir trouver une photo qui le représente vivant et c'est quelque chose de formidable, a-t-elle dit. Nous pouvons arrêter de victimiser les victimes, si vous voulez, et nous pouvons les voir en tant qu'êtres humains et les représenter comme elles étaient dans la vie. »

La publication de cette photo par la police de Toronto était aussi hautement inhabituelle.

Un signe que les détectives avaient épuisé toutes leurs pistes, mais aussi que Bruce McArthur ne coopère surement pas avec eux, selon le détective à la retraite James Downs.

Bruce McArthur ne connait peut-être même pas les identités de toutes ses victimes présumées.

James Downs, détective à la retraite

Ces développements indiquent aussi, selon lui, que la victime présumée qui vient d'être identifiée pourrait potentiellement venir d'une autre province, ou même d'un autre pays. « [Publier cette photo] était une décision sage, mais aussi audacieuse. Au moins maintenant ses proches auront des réponses. »

Toronto

Justice et faits divers