•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

On vous raconte la semaine en images

La Syrie a-t-elle eu recours à des armes chimiques contre des civils dans la Goutha? Les États-Unis, la France et le Royaume-Uni ont répondu oui et ont choisi de punir le régime de Bachar Al-Assad en menant des frappes aériennes dans la nuit de vendredi à samedi. La Russie, qui appuie inconditionnellement son allié syrien, prévient qu'elle défendra ses intérêts. Retour en images d'une semaine riche en actualités sur la scène internationale.

Un texte d'Alain Labelle

Commençons notre survol hebdomadaire en mettant le cap sur Amsterdam, aux Pays-Bas, où le photographe de l’AFP Ronaldo Schemidt a remporté le prix de la photo de l’année au World Press Photo 2018. Cette dernière a été prise pendant les affrontements entre les forces de sécurité et des opposants au président vénézuélien Nicolas Maduro quelques instants après que le réservoir d’une moto de la Garde nationale eut explosé au visage de José Victor Salazar Balza, un manifestant de 28 ans.

La photo gagnante du World Press Photo 2018.Caracas, Venezuela Photo : AFP/Ronaldo Schemidt

Les jurés ont expliqué l’avoir choisie parce qu’elle « déclenche une émotion instantanée » et symbolise un pays « qui brûle ». « J’ai senti le feu dans mon dos et j’ai réagi par réflexe : je me suis mis à prendre des photos sans savoir ce que je photographiais. Ce n’est qu’au bout de quelques secondes que je me suis aperçu qu’il y avait quelqu’un qui brûlait », a raconté le photographe qui rappelle que le jeune vénézuélien a survécu malgré les brûlures.

Le photographe Ronaldo Schemidt et la photo gagnante du World Press Photo 2018.

Amsterdam, Pays-Bas Photo : Getty Images / Evert Elzinga

Au Brésil, l’ancien président Lula, 72 ans, s’est finalement rendu à la police fédérale à Curitiba, où il est maintenant emprisonné pour corruption. L’incarcération de celui qui est décrit par certains comme le « guerrier du peuple brésilien », mais par d’autres comme l’un « des plus grands bandits de l’histoire du pays » ne laisse personne indifférent. À l’extérieur de la prison, la police s’est interposée entre ses partisans et ses détracteurs. Lula pourrait sortir de prison à la faveur d’une décision de la Cour suprême attendue dans les prochains jours.

Au Brésil, l’ancien président Lula, 72 ans, s’est finalement rendu à la police fédérale à Curitiba.Curitiba, Brésil Photo : Reuters / Ricardo Moraes
Des partisans de l'ancien président Lula manifestent devant la prison de Curitiba, au Brésil.Curitiba, Brésil Photo : Reuters / Rodolfo Buhrer

Aux États-Unis, un autre procès retenait l'attention. Bill Cosby était de retour devant le tribunal à Norristown. Une militante féministe du mouvement Femen a tenté de se jeter sur lui à son arrivée au tribunal, mais les policiers se sont interposés. L’acteur américain est accusé d’avoir violé une jeune femme en 2004. Plus de 60 autres femmes l’accusent de viol et d’agression sexuelle, mais les faits sont prescrits. Les plaignantes comparaîtront à titre de témoins dans ce premier grand procès d’une célébrité à l’ère du mouvement #MoiAussi.

Une militante féministe du mouvement Femen a tenté de se jeter sur Bill Cosby à son arrivée au tribunal.Norristown, États-Unis Photo : Reuters / Jessica Kourkounis

La semaine de Donald Trump a été encore une fois très mouvementée. Déjà empêtré avec ses infidélités alléguées, ses nominations discutables et ses déclarations controversées, le président a même dû gérer un incendie à la Trump Tower, à Manhattan. Propriétaire de l’immeuble, le président a félicité et a remercié les pompiers pour leur « excellent travail » tout en glissant dans son tweet que sa tour était « très bien construite ».

Mais les flammes ont quand même provoqué le déclenchement d’une alerte de niveau 4, si bien qu’environ 200 pompiers ont lutté contre le sinistre qui a fait un mort et quatre blessés. Aucune mention des victimes dans les tweets présidentiels.

Des camions de pompiers stationnés devant la Trump Tower.New York, États-Unis Photo : Reuters / Amr Alfiky
Un incendie à la Trump Tower de Manhattan.New York, États-Unis Photo : Reuters / Amr Alfiky

De son côté, le PDG de Facebook, Mark Zuckerberg, était sous les feux de la rampe cette semaine à Washington. Il a comparu devant le Sénat et la Chambre des représentants concernant le scandale Cambridge Analytica. Il s’est excusé au sujet des données personnelles de quelque 87 millions d’utilisateurs qui se sont retrouvées entre les mains de cette société d’analyse qui a travaillé pour la campagne de Donald Trump à la présidentielle de 2016.

Des images de Mark Zuckerberg placées en rangée devant le Capitole, à Washington.Washington, États-Unis Photo : Getty Images / Zach Gibson
Le PDG de Facebook Mark Zuckerberg a comparu devant le sénat concernant le scandale Cambridge Analytica.Washington, États-Unis Photo : Reuters / Leah Millis

Toujours à Washington, c’était le temps de dire au revoir pour le président de la Chambre des représentants Paul Ryan, qui a annoncé qu’il ne briguerait pas de nouveau mandat lors des prochaines élections. Des spéculations concernant le départ du plus puissant républicain du Congrès avaient circulé à plusieurs reprises ces derniers mois, car il n’a jamais pleinement adhéré à la vision politique du président Trump, élu sur une plateforme nationaliste et populiste sous l’étiquette républicaine.

Paul Ryan a annoncé qu’il ne briguerait pas de nouveau mandat lors des prochaines élections.Washington, États-Unis Photo : Reuters / Aaron Bernstein

Sur la scène internationale, le chef de la Maison-Blanche a menacé d’attaquer la Syrie après que des armes chimiques eurent été utilisées par l’armée syrienne sur des populations civiles dans la Goutha orientale. Les États-Unis et leurs alliés français et britanniques affirment que des échantillons recueillis dans des hôpitaux contiennent du chlore gazeux ainsi qu’un agent neurotoxique non identifié. Le régime Assad et ses alliés, la Russie et l’Iran, nient toute attaque chimique.

À l’ONU, les ambassadeurs américains et russes se sont engagés dans un face-à-face de plus en plus tendu sur le dossier syrien. De son côté, le président Vladimir Poutine a été très clair : il y aura réplique si Washington s’en mêle. Il a quand même dit espérer que le « bon sens » l’emporterait dans cette crise.

La Maison-Blanche a menacé d’attaquer la Syrie après que des armes chimiques aient été utilisées par l’armée syrienne sur des populations civiles en Goutha.Goutha, Syrie Photo : Reuters / Handout .
À l’ONU, les ambassadeurs américains et russes se sont engagés dans un face-à-face de plus en plus tendu sur le dossier syrien. New York, États-Unis Photo : Getty Images / Drew Angerer

Dans la même région, un autre conflit continue de frapper des populations civiles. Des manifestants palestiniens et l’armée israélienne se sont affrontés à la frontière est de la bande de Gaza.

Des manifestants palestiniens et l’armée israélienne se sont affrontés à la frontière est de la bande de Gaza.Gaza, Territoire palestinien. Photo : Reuters / Mohammed Salem

En outre, les forces armées israéliennes ont démonté des structures de béton qui servaient d’école primaire à 43 enfants palestiniens à Zanouta, au sud de la ville d’Hébron, dans les territoires occupés. Les enseignants ont continué à donner leurs cours sous des toiles de tente.

les forces armées israéliennes ont démonté des structures de béton qui servaient d’école primaire à des 43 enfants palestiniens à Zanouta au sud de la ville d’Hébron, dans les territoires occupés.Zanouta, Cisjordanie. Photo : Reuters / Mussa Qawasma
Les forces armées israéliennes ont démonté des structures de béton qui servaient d’école primaire à des 43 enfants palestiniens à Zanouta au sud de la ville d’Hébron, dans les territoires occupésZanouta, Cisjordanie. Photo : Reuters / Mussa Qawasma

Des conflits peuvent être réglés par la négociation. C’est ce que Tony Blair et Bill Clinton étaient venus exprimer à Belfast pour souligner les 20 ans de l’accord du Vendredi saint, officiellement nommé accord de paix pour l’Irlande du Nord. Cette entente entre les unionistes protestants et les républicains catholiques scellait la paix après des décennies de combats sanglants.

Tony Blair et Bill Clinton sont venus à Belfast pour souligner les 20 ans de l’accord du Vendredi saint officiellement nommé accord de paix pour l’Irlande du Nord. Belfast, Irlande du Nord Photo : Reuters / Clodagh Kilcoyne

Toujours en Europe, c’était jour d’élections législatives en Hongrie, et des femmes vêtues de costumes traditionnels se sont rendues voter à Veresegyhaz. Viktor Orban a décroché un troisième mandat de suite à la tête du gouvernement, après la large victoire aux élections de son parti, le Fidesz, bien parti pour conserver sa majorité des deux tiers au Parlement.

Des femmes votent à Veresegyhaz, en Hongrie.Veresegyhaz, Hongrie Photo : Reuters / Bernadett Szabo

En Algérie, un avion de l’armée s’est écrasé peu après son décollage d’une base au sud d’Alger, faisant 257 morts, majoritairement des militaires et des membres de leurs familles. Le bilan de la catastrophe aérienne en fait la pire survenue en Algérie, et la quatrième la plus meurtrière dans le monde, ces 20 dernières années.

Un avion de l’armée s’est écrasé peu après son décollage d’une base au sud d’Alger, faisant 257 morts, majoritairement des militaires et des membres de leurs familles. Alger, Algérie Photo : Getty Images / Ryad Kramdi

Une somme de 2,1 millions de dollars, c’est ce qu’a déboursé un collectionneur privé pour mettre la main sur un Allosaurus (en avant), et un Diplodocus (en arrière) lors d’une vente aux enchères à Paris, en France. L’hôtel des ventes Drouot a expliqué que le marché des fossiles n’est plus réservé aux scientifiques, puisque les dinosaures sont maintenant de véritables objets de décoration, comme les tableaux. Bonne semaine en images!

L’hôtel des ventes Drouot a expliqué que le marché des fossiles n’est plus réservé aux scientifiques. Paris, France Photo : Getty Images / Stéphane de Sakutin

International