•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Les maires de la Matapédia écrivent au ministre Barrette

Réunion du conseil des maires de la MRC de La Matapédia.
Réunion du conseil des maires de la MRC de La Matapédia Photo: Radio-Canada
Radio-Canada

Les élus de la Matapédia officialisent leur demande de rencontre avec le ministre de la Santé, Gaétan Barrette.

Un texte de Joane Bérubé

La préfète de la MRC, Chantale Lavoie, indique que le dossier a maintenant pris une tournure politique et que c’est aux élus de poursuivre le travail en collaboration avec le comité de santé de la Matapédia.

En réunion, mercredi soir, les maires ont donc adopté deux résolutions. Une première sera envoyée au Centre intégré de santé et de services sociaux (CISSS) du Bas-Saint-Laurent pour faire part de leur déception quant au refus de créer un espace local de discussions.

Les élus n’ont pas l’intention de poursuivre les démarches avec le CISSS tant qu’ils n’auront pas rencontré le ministre Gaétan Barrette.

Une seconde résolution sera expédiée au bureau du ministre de la Santé afin de discuter avec lui des solutions à apporter dans la Matapédia.

Dans cette résolution, les maires rappellent qu’ils ont toujours été partie prenante des décisions en santé sur leur territoire et que le milieu a déjà établi ses recommandations prioritaires en matière de santé.

Le directeur de la MRC de La Matapédia, Mario Lavoie, et la préfète, Chantale Lavoie.Le directeur de la MRC de La Matapédia, Mario Lavoie, et la préfète, Chantale Lavoie Photo : Radio-Canada

La résolution fait aussi valoir l’inquiétude de la population concernant notamment la diminution des services sur leur territoire et la centralisation régionale, qui oblige à des déplacements pour obtenir des soins. Les élus relèvent aussi les impacts négatifs de cette centralisation sur la rétention de la population et incidemment sur l’économie.

La préfète de la MRC de La Matapédia, Chantale Lavoie, fait valoir que les élus et les citoyens veulent faire partie de la solution, pas du problème.

On veut voir comment nous, les élus, les citoyens, on peut travailler avec ces gens-là pour améliorer les choses dans le respect de nos fonctions.

Chantale Lavoie, préfète de la MRC de La Matapédia

La préfète Chantale Lavoie donne l’exemple de l’hôpital d’Amqui.

L’établissement est d’excellente qualité et demeure très performant, mais le personnel semble essoufflé, des spécialistes s’en vont sans que la population sache s’ils seront remplacés et des équipements ne servent plus parce que les patients sont envoyés à Rimouski.

Dans ce contexte, dit-elle, l’espace de discussion devient un canal de communication qui permet aux élus et à la population de la Matapédia de peut-être mieux comprendre les décisions des gestionnaires de la santé et parfois de proposer des solutions.

Le CISSS du Bas-Saint-Laurent a, l'automne dernier, décidé de créer un forum, mais à une échelle régionale, avec tous les préfets. Mme Lavoie estime que chaque MRC a ses spécificités et que la sienne a besoin de sa propre tribune.

Un appui de la communauté d’affaires

La communauté d'affaires partage les craintes des élus concernant les impacts sur l'économie que pourrait causer une diminution des soins de santé dans la région.

Dans cette optique, la Chambre de commerce de la MRC de La Matapédia a manifesté, par voie de communiqué, son soutien aux démarches des élus.

Une diminution des services, c'est une perte d'emploi directe via les services de santé. Mais c'est aussi des pertes d'emploi indirectes parce que si y a des gens dans la Matapédia qui perdent leur emploi, c'est des gens qui ont moins de sous pour investir dans notre économie locale, fait qu'on croit que ça peut entraîner des pertes d'emploi indirectes.

Véronique Prévèreau, directrice de la Chambre de commerce de la MRC de La Matapédia

Véronique Prévèreau ajoute qu'un administrateur de son organisation fait partie du Comité de citoyens vigie santé matapédien qui a organisé le Forum citoyen sur l'avenir des soins de santé dans La Matapédia en mars 2016.

Elle explique que la chambre de commerce n'entend pas entreprendre de démarches de son côté, mais qu'elle continuera à soutenir les élus dans les leurs.

Santé