•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

L’Alberta menace les prix de l’essence à Vancouver

Un énorme panneau d'affichage électronique d'une station-service indique le prix au litre à 150,9.
Le prix de l'essence pourrait encore augmenter dans la région vancouvéroise si l'Alberta met ses menaces à exécution. Photo: CBC / Gian-Paolo Mendoza
Radio-Canada

L'Alberta pourrait réduire ses livraisons de carburant pour les voitures et les avions, en plus de restreindre ses exportations de pétrole et de gaz, selon des informations publiées mercredi, que le gouvernement provincial n'a pas démenties.

Le Calgary Herald avance que le gouvernement albertain pourrait se donner les moyens de réduire les livraisons de marchandise par rail et par camions.

Si je vivais à Vancouver ou dans le Grand Vancouver, je m’inquiéterais pour les prix à la pompe parce que ça sera une partie du projet de loi.

Marg McCuaig-Boyd, ministre de l’Énergie de l'Alberta

La ministre albertaine de l’Énergie Marg McCuaig-Boyd a cependant refusé de confirmer ou d’infirmer les détails publiés par le Herald. « Le projet de loi nous donnera de nouveaux outils pour contrôler nos ressources de pétrole et de gaz », a-t-elle répété.

Le projet de loi 12, intitulé « Pour protéger la prospérité économique du Canada », devrait être déposé la semaine prochaine à l’Assemblée.

L’Alberta reproche à la Colombie-Britannique de mettre les bâtons dans les roues de l’expansion du pipeline Trans Mountain, le promoteur Kinder Morgan menaçant désormais de l’abandonner.

Le chef de l’opposition albertaine, Jason Kenney, soutient l’idée de faire pression sur Victoria en menaçant d’interrompre les livraisons d’hydrocarbures. « J’espère que nous n’aurons pas à aller aussi loin », a-t-il dit.

Alberta

Politique provinciale