•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Un mandat de grève pour les travailleurs sylvicoles

Quelques travailleurs forestiers en forêt l'hiver.

Les travailleurs sylvicoles ont voté en faveur d'un mandat de grève.

Photo : Radio-Canada

Radio-Canada
Prenez note que cet article publié en 2018 pourrait contenir des informations qui ne sont plus à jour.

Les 300 travailleurs sylvicoles du Bas-Saint-Laurent et de la Gaspésie votent à plus de 90 % en faveur de la grève.

Ils réclament entre autres des augmentations salariales de 4 % par année pour un contrat de trois ans.

Selon le président du Syndicat national de la sylviculture, René Martel, les employeurs ont démontré peu d'ouverture jusqu'à maintenant face aux revendications des travailleurs, alors que ceux-ci estiment avoir fait d'importants compromis financiers entre 2005 et 2010, une période où le bois québécois se vendait moins bien aux États-Unis.

ENTREPRISES VISÉES PAR LES MANDATS DE GRÈVE

  • Société d'exploitation des ressources (SER) des Monts
  • SER de la Vallée
  • SER de la Neigette
  • Groupement forestier du Témiscouata
  • Groupement forestier de Kamouraska
  • Les Entreprises agricoles et forestières de Percé
  • Groupement forestier coopératif de la Péninsule

Ils soutiennent qu'aujourd'hui la situation a beaucoup changé, malgré les droits compensateurs imposés par les Américains. Ils considèrent que c'est maintenant au tour des travailleurs de profiter de cette nouvelle période de prospérité.

Aux tables de négociation, ça n'avance pas, les employeurs sont fermés. On n'a eu aucune réponse depuis trois rencontres en moyenne dans chaque section, ce qui fait en sorte [...] que les travailleurs ont voté à 90 % pour des moyens de pression pouvant aller jusqu'à la grève.

Une citation de : René Martel, président du Syndicat national de la sylviculture
Des membres du Syndicat national de la sylviculture, dont son président René Martel (au centre), lors d'un point de presse à Rimouski.Agrandir l’image (Nouvelle fenêtre)

Des membres du Syndicat national des travailleurs sylvicoles, dont son président René Martel (au centre), lors d'un point de presse à Rimouski.

Photo : Radio-Canada / François Gagnon

C'est la première fois que les travailleurs sylvicoles du Bas-Saint-Laurent et de la Gaspésie votent en faveur d'une grève.

D'après les informations de Paul Huot




Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !