•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Le ton monte aux Îles dans le dossier d'Internet haute vitesse

Plusieurs maisons dans le paysage. On voit les glaces au loin.
La petite baie de Havre-aux-Maisons, aux Îles-de-la-Madeleine, en hiver Photo: Radio-Canada / Philippe Grenier
Radio-Canada

L'agglomération des Îles-de-la-Madeleine attend toujours de rencontrer les représentants de Dery Telecom dans le dossier d'Internet haute vitesse.

Un texte de Félix Morrissette-Beaulieu avec des renseignements de Philippe Grenier

L'entreprise Dery Telecom a été choisie par le gouvernement du Québec pour brancher l'archipel à un réseau haut débit.

Or, il est difficile d’avoir de l'information sur le projet de Dery Telecom, selon le président de l’agglomération et maire de la municipalité des Îles, Jonathan Lapierre, notamment sur les services qui seront offerts par l’entreprise.

M. Lapierre se tourne maintenant vers les gouvernements pour recevoir de l’information sur le projet.

« Alors que l'ensemble du Québec s'équipe de fibre optique dernier cri, nous, on nous propose du coaxial, ce qui à mon humble point de vue ne reflète pas une progression technologique, mais une stagnation, dit-il. Donc à ce moment-ci, on espère d'ici le 16 avril obtenir l'information technique précise du ministère ».

Le maire des Îles, Jonathan LapierreLe maire des Îles, Jonathan Lapierre Photo : Radio-Canada

L’agglomération des Îles-de-la-Madeleine souhaite notamment connaître la capacité du réseau que l'entreprise veut déployer dans l'archipel, la grille tarifaire, autant du côté résidentiel que commercial, ainsi que les perspectives de développement.

Pour l’instant, on n’a absolument aucune information écrite, tangible, sur la table

Jonathan Lapierre, président de l'agglomération des Îles-de-la-Madeleine

« Il faut qu’on soit en mesure d’expliquer à notre population à quoi elle peut s’attendre en termes de services Internet haute vitesse », ajoute-t-il.

Le gouvernement a préféré Dery Telecom à Bell Canada, qui offrait un projet trois fois plus cher, à 13 millions de dollars.

Le projet de Bell proposait de brancher avec la fibre optique les maisons directement, et ce, au même tarif que partout au Québec.

Remise à neuf des câbles sous-marins de fibre optique

Un deuxième volet du projet pour l’amélioration du service d’Internet haute vitesse aux Îles-de-la-Madeleine consiste à remettre à neuf deux câbles sous-marins qui relient l’archipel à la Gaspésie.

En décembre, Québec a annoncé des investissements de 8 à 12 millions de dollars pour cet aspect du projet. Les travaux sont prévus pour 2019.

Une partie du projet consiste à remettre à neuf deux câbles sous-marins de fibre optique qui relient l’archipel à la Gaspésie. Une partie du projet consiste à remettre à neuf deux câbles sous-marins de fibre optique qui relient l’archipel à la Gaspésie. Photo : Radio-Canada / Philippe Grenier

Un troisième câble pourrait être installé advenant des dommages trop importants à l'un des câbles actuels.

Techno