•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Bruce McArthur accusé du meurtre d'un septième homme à Toronto

Un sketch de cour qui comprend quatre personnes
Bruce McArthur en vidéoconférence, le 11 avril Photo: Pam Davies
Radio-Canada

Le présumé tueur en série de Toronto Bruce McArthur fait face à une septième accusation de meurtre prémédité, a confirmé la Couronne en cour mercredi matin.

McArthur, qui comparaissait par vidéoconférence, a été accusé formellement du meurtre d'Abdulbasir Faizi.

Le père de deux enfants avait été porté disparu en décembre 2010. Son épouse à l'époque croyait qu'il avait décidé d'abandonner sa famille.

Photo d'un homme avec une barbichette, portant un petit chapeau. Abdulbasir Faizi avait été porté disparu en 2010. Photo : Police de Toronto

Qui est Abdulbasir Faizi?

Au moment de sa disparition, en décembre 2010, Abdulbasir Faizi n'avait pas révélé à ses proches qu'il était gai. Il menait une double vie, a compris plus tard son épouse.

Le jour de sa disparition, il lui avait dit au téléphone qu'il était avec des collègues de travail et qu'il rentrerait à la maison en soirée. L'homme de 42 ans avait deux filles.

La police avait retrouvé sa voiture quelques jours après sa disparition, mais jamais son corps.

Sa disparition et celle de deux autres hommes originaires du Moyen-Orient ou de l'Asie du Sud et fréquentant le quartier gai, Majeed Kayhan et Skandaraj Navaratnam, avaient mené à une enquête policière appelée Projet Houston en 2012. Cette enquête n'avait entraîné l'arrestation d'aucun suspect.

Le détective de la police de Toronto Hank Idsinga a confirmé que son équipe avait identifié les restes de M. Faizi dans des bacs à fleurs que McArthur, un jardinier paysagiste, aurait préparés pour une résidence de Toronto. Il a ajouté que des parties démembrées des cadavres d'Andrew Kinsman, de Soroush Mahmudi et de Skandaraj Navaratnam avaient été identifiées.

D'autres détails sur l'enquête

Les policiers ont aussi donné plus de détails en après-midi quant au processus d'identification des restes humains trouvés dans des pots de fleurs liés à McArthur.

La police de Toronto a confirmé avoir rouvert 15 enquêtes non résolues. La police confirme que ces 15 enquêtes concernent des hommes gais de la région torontoise, mais elle n’a aucune confirmation que leur disparition est liée à McArthur. Le plus ancien de ces cas remonte à 1975.

De plus, les policiers affirment avoir l'intention de fouiller à l'aide de chiens un total de 75 lieux où McArthur a travaillé en tant que jardinier-paysagiste. M. Idsinga a déclaré que les recherches débuteraient en mai.

En mars dernier, la police a publié la photo d'un homme qui serait une autre victime de McArthur dans l'espoir de l'identifier. Les policiers ont affirmé mercredi attendre d'identifier l'homme avant de porter de nouvelles accusations contre McArthur relativement à ce décès. Ils disent avoir reçu environ 500 indices du public, en vain.

Photo en mosaïque de huit hommes qui seraient des victimes de McArthur.Agrandir l’imageLes présumées victimes de Bruce McArthur (haut en bas, g. à d.): Skandaraj Navaratnam, Andrew Kinsman, Selim Esen, Dean Lisowick, Soroush Mahmudi et Majeed Kayhan. Photo : CBC/Police de Toronto

Le sexagénaire a été arrêté en janvier dernier à la suite d'une série de disparitions mystérieuses depuis 2010 dans le quartier gai de Toronto. McArthur était déjà accusé des meurtres de Soroush Mahmudi, 50 ans, Andrew Kinsman, 49 ans, Skandaraj Navaratnam, 40 ans, Selim Esen, 44 ans, Majeed Kayhan, 58 ans, et Dean Lisowick, 47 ans.

Plus de 20 détectives de la police poursuivent leur enquête sur McArthur.

Ce dernier doit comparaître à nouveau par vidéoconférence le 25 avril.

Avec les informations de CBC

Toronto

Procès et poursuites