•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Réduction des déchets : Vancouver veut interdire des articles à usage unique

Un repas chaud dans un contenant jetable sur une table extérieure à Vancouver
Un repas pour emporter dans un contenant jetable et une fourchette en plastique: deux articles à usage unique que la ville de Vancouver songe à restreindre. Photo: Radio-Canada / Daniel Beauparlant

La ville de Vancouver veut réduire, voire interdire certains articles que l'on retrouve dans la restauration et qui aboutissent dans les sites d'enfouissement après une seule utilisation. Une rencontre publique a lieu mardi soir pour présenter la nouvelle stratégie de réduction des déchets qui doit être déposée au conseil de ville le 16 mai prochain.

Un texte de Jacqueline Landry

Qu'il s'agisse de gobelets de café, de contenants de nourriture à emporter, de pailles, d'ustensiles en plastique ou de sacs en papier, Vancouver ne fait pas exception. Ces articles à usage unique s'accumulent dans les poubelles.

Monica Kosmak, directrice de projet pour le programme zéro déchet de la Ville de Vancouver, estime qu'il faut passer en seconde vitesse pour réduire ces déchets, dont plusieurs, dit-elle, ne sont même pas recyclables.

Les pailles pour les boissons se perdent lors du processus de recyclage en raison de leur petite taille. Elles ne sont d'ailleurs pas acceptées dans les bacs lors de la collecte.

Monica Kosmak, directrice de projet pour le programme zéro déchet de la Ville de Vancouver
Des pailles multicoloresDes pailles multicolores Photo : iStock

La Ville souhaite créer de nouvelles habitudes en instaurant les changements progressivement.

Nous allons utiliser plusieurs méthodes pour inciter, en douceur, les consommateurs à changer leurs habitudes.

Monica Kosmak, directrice de projet pour le programme zéro déchet de la Ville de Vancouver

La Municipalité entend proposer aux restaurateurs d'obliger leurs clients à payer pour les ustensiles et les pailles qu'ils utilisent, comme cela se fait pour les sacs en plastique.

Un groupe fait d'ailleurs pression pour que Vancouver vote des règlements en ce sens. Une pétition signée par 110 restaurateurs souhaite limiter l'utilisation des pailles en ville.

Des articles pourraient être interdits

D'autres initiatives sont envisagées, dont l'interdiction pure et simple de certains produits, comme les produits en mousse de polystyrène.

Marcel Pitre, gérant au département des matières résiduelles à Metro Vancouver, croit qu'une stratégie de réduction des déchets doit se faire à plusieurs niveaux.

Il faut tout à la fois offrir des produits alternatifs compostables, limiter certains produits en imposant un coût, ou carrément interdire certains articles, tel le styrofoam

Marcel Pitre, gérant au département des matières résiduelles à Metro Vancouver

Les Vancouvérois seront encouragés à emporter avec eux leurs tasses, leurs pailles, leurs ustensiles et leurs contenants lorsqu'ils se déplacent. Une nouvelle habitude qui prendra certainement du temps avant d'entrer dans les mentalités.

Photo : Radio-Canada / Daniel Beauparlant

Parfois les changements se font très rapidement, dans un mouvement populaire, explique Marcel Pitre. Mais souvent, ajoute-t-il, les habitudes se prennent sur des générations.

Colombie-Britannique et Yukon

Protection des écosystèmes